Des Fleurs pour Algernon : critique d'Antoine

Publié le par Professeur L

CRITIQUE D'ANTOINE

Des Fleurs pour Algernon est un livre de science-fiction particulièrement touchant. On y voit un homme attardé mental, heureux dans sa peau, mais qui désire une chose : être "untélijan". Le livre est composé de comptes rendus écrits par lui-même. On suit donc bien l'évolution de son écriture (qui est difficile à lire au début) et de sa manière de penser. Il va subir une opération pour élever son quotient intellectuel et au début il est persuadé que ça va se faire du jour au lendemain, mais il se rend compte que ça prend plus de temps que ça.

Son évolution est quand même rapide. Il apprend à se souvenir d'événements, à réfléchir à la situation. Il a soif de connaissances, mais son quotient émotionnel ne suit pas. Il reste à ce niveau-là comme un jeune garçon prépubère. Il est attiré par Alice mais agit avec elle comme un adolescent ; il ne sait pas du tout comment se comporter avec les autres et ça donne beaucoup de réalisme au roman. Il espère devenir intelligent pour se faire des amis mais comme son QI les dépasse vite largement et qu'il ne sait toujours pas comment se comporter, il se retrouve assez vite confronté à lui-même.

L'évolution psychologique de Charlie et les réactions de ses connaissances autour de lui sont très intéressantes. On peut voir qu'il découvre qu'on se moquait de lui avant et il devient hautain et agressif. Les autres réagissent chacun à leur manière.

J'ai aussi aimé l'association entre Charlie et Algernon. Si on parle peu de la souris au début, elle devient très importante par la suite. Charlie se voit dans Algernon et ils se comprennent mutuellement. Ils passent par les mêmes étapes. Lorsque la souris décline on en est profondément affecté, aussi parce qu'on sait que Charlie va décliner aussi.

La fin est incroyablement émouvante, même si elle était en quelque sorte prévue car on comprend rapidement que Charlie va redevenir attardé mental. La manière dont c'est écrit est incroyable.

Des Fleurs pour Algernon : critique d'Antoine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article