Erec et Enide : interview d'Erec par Alexandra

Publié le par Professeur L

- Bonjour Erec ! Comment ça va ?

- Bonjour, je vais très bien, merci.

- Nous allons commencer l'interview tout de suite. Alors, vous êtes le personnage principal du roman Erec et Enide de Chrétien de Troyes. Qu'avez-vous pensé de cette aventure ? Parlez-nous en un peu.

- Ce fut une aventure merveilleuse ! C'était comme un grand voyage qui m'a encore plus permis d'avoir confiance en mes capacités de chevalier, même s'il y a eu des hauts et des bas. Enide me donnait la force qu'il m'a fallu pour combattre les autres chevaliers.

- Vous avez quand même failli mourir à un moment...!

- Oui, c'est vrai ! Mais c'est le risque quand on est chevalier. Le combat avec les géants m'avait anéanti, ce qui avait aggravé mes blessures des précédents combats.

- Vous avez fait preuve de beaucoup de courage dans tous ces combats, et vous avez été brave en sauvant l'homme prisonnier des géants. Vous avez aussi perdu beaucoup de chevaux  dans tous vos combats.

- Oui, comme je l'ai dit, c'est le devoir d'un chevalier. C'est cela être chevalier, ce n'est pas facile...Nous perdons nos chevaux aux combats, nous risquons notre vie à chaque fois. Mais je ne vais pas me plaindre, je suis fils de roi et je ne regrette rien !

- Parlez-nous maintenant un peu d'Enide, celle dont vous êtes tombé fou amoureux !

- Enide, je peux vous la décrire en un mot : parfaite ! Depuis le jour où je l'ai rencontrée, elle m'a aidé à avoir la force de combattre, de continuer mon voyage ! Elle est belle et gentille, elle a aussi eu le courage de m'aimer encore, alors que je la traitais comme une servante !

- Oui, sans vouloir vous offenser, pendant un long moment du roman, on aurait pu croire que vous ne l'aimiez plus.

- J'étais très offensé par ce qu'elle m'avait avoué concernant ma réputation. Je ne supportais pas que les gens pensent ça de moi. Je crois que c'est ce qui m'a réveillé.

- C'est-à-dire ?

- Eh bien, c'est ce qui m'a redonné le goût aux combats et à l'aventure. J'ai beaucoup regretté ce que j'ai fait subir à Enide. Mais elle avait mis un coup sur ma fierté.

- Ce qui compte, c'est que vous vous soyez réconciliés et que vous filiez le parfait amour. Vous êtes maintenant roi. Comment cela se passe-t-il ?

- Très très bien. Moi roi, Enide reine, nous sommes heureux et venons d'avoir un enfant qui sera mon héritier ! Une vie parfaite.

- Eh bien c'est super ! Merci beaucoup pour cette interview Erec ! A très bientôt !

- Merci à vous de vous être intéressé à moi ! A bientôt.

Commenter cet article