Princesse Mononoké : critique d'Aurélien

Publié le par Professeur L

Ce long-métrage est une épopée racontant l'histoire d'Ashitaka, un prince du Moyen-Age qui habite dans la forêt du Japon pour se cacher avec sa tribu, car l'Empereur du Japon voulait détruire son clan. Sa tribu se fit attaquer par un démon qui contamina le bras d'Ashitaka. Le jeune prince fut alors obligé de partir. Sa quête consiste à porter sur le monde un regard sans haine. Accompagné de son fidèle élan rouge, Yakuru, Ashitaka traversa tout le Japon...Un jour il tomba sur la cité des forges produisant des armes à feu. Il demanda alors l'hospitalité. Dame Eboshi, dirigeante des forges, accepta. Ashitaka parla beaucoup avec Dame Eboshi, apprit qu'elle voulait détruire la nature. Le soir même, la princesse Mononoké (San) attaqua les forges. San n'aime pas les humains car elle est une enfant louve. La mission de Princesse Mononoké est de protéger la nature des humains.

Dans ce film il y a différents personnages :

- Dame Eboshi est humaniste car elle acccueille les lépreux. Elle est aussi féministe car elle a donné du travail à des anciennes prostituées. Mais elle veut détruire la forêt pour trouver des mines qui se trouvent sous la forêt. Dame Eboshi est victime de l'hybris, c'est-à-dire qu'elle se croit supérieure aux dieux et aux humains.

- Ashitaka est courageux car il a presque donné sa vie pour sauver son village. Il est aussi intelligent car avant de tuer le démon, il analyse la situation et après il tue le démon. Il est fort car il tue le démon. Mais il a un défaut, c'est qu'il a la marque maudite qui le rend méchant.

- Princesse Mononoké : San est protectrice, car elle est prête à donner sa vie pour la forêt. Elle est écologiste. Elle aime les animaux, car sa mère est une louve. Elle a un défaut, c'est qu'elle veut tuer les humains car elle a été abandonnée par ses parents, qui eux étaient des humains.

Dans ce film, il y a plein de morales :

- Miyazaki veut montrer qu'en détruisant la forêt, on se détruit nous-mêmes. Cela veut dire qu'on a besoin de la forêt pour vivre.

- Il y a aussi la morale selon laquelle l'orgueil ne paie pas, car, par exemple, Dame Eboshi perd son bras à cause de la mère de San.

- l'amour triomphe toujours.

- Dans ce film, on ne peut pas dire qu'il y a du manichéisme, car dans tous les personnages il y a une part de gentillesse et de méchanceté. Par exemple, Dame Eboshi est féministe et humaniste, mais elle veut détruire la forêt. San est écologiste, elle veut protéger la nature, mais elle veut aussi tuer tous les humains.

J'ai vraiment aimé ce film car il y avait beaucoup de morales qu'on rencontre tous les jours. J'ai vraiment apprécié ce film car les personnages font tous quelque chose, ils ne sont pas sans intérêt. Tous les personnages ont une quête. L'histoire est vraiment bien car il y a de l'aventure, de l'amour, du suspens...Il y a des décors très particuliers : les forges et la forêt. Tous les personnages ont un caractère différent : Dame Eboshi (hybris), San (protectrice), Ashitaka (généreux).

Commenter cet article