Princesse Mononoké : critique d'Elodie

Publié le par Professeur L

Cette épopée se passe au Japon. Les personnages principaux sont San, Ashitaka et Dame Eboshi. La quête d'Ashitaka est de voir le monde sans haine, contre la malédiction imposée par un sanglier démoniaque. La quête de Dame Eboshi est de régner sur le monde, donc de tuer le dieu de la forêt, car pour elle, la nature est contre les humains. La quête de San est de nuire aux humains pour qu'ils ne s'en prennent plus à la forêt. Ashitaka a rencontré Dame Eboshi en sauvant deux de ses guerriers. Il a aussi rencontré San (Princesse Mononoké) car elle est venue pour tuer Dame Eboshi.

San a été abandonnée à la naissance et a été adoptée par des loups. C'est mon personnage préféré, parce qu'au début du film elle veut détruire les humains par-dessus tout. Puis, quand Ashitaka et elle se sont rencontrés pour la première fois, elle voulait aussi le tuer, car il était du côt des humains. Mais quand Ashitaka l'a sauvée, elle ne voulait plus le détruire. Mais elle garda de la haine envers les humains tout de même. San est courageuse, forte, mais moyennement intelligente, car elle a voulu attaquer Dame Eboshi avec les sangliers, alors qu'elle savait que la gouvernante de la cité des forges allait lui barrer la route. Elle est courageuse car elle est allée aux forges pour tuer Dame Eboshi. Elle est forte car quand elle est allée aux forges pour tuer Dame Eboshi, elle a sauté sur toit rien qu'en forçant sur ses pieds.

Dame Eboshi n'est pas écologiste, elle vuet tuer les animaux. Mais elle est féministe et humaniste. Elle est féministe car elle a vu des filles dans des maisons de passe et elle a décidé de les recueillir pour les libérer. Elle est humaniste car elle accueille les lépreux. Elle récupère les personnes handicapées.

La morale du film en quelque sorte est qu'il ne faut pas succomber à l'hybris. Cela veut dire qu'il ne faut pas se croire supérieur aux dieux. Comme Dame Eboshi qui en plus l'a regretté après. Ce film nous apprend aussi que le Bien et le Mal n'existent pas séparément : il n'y a pas d'un côté le Bien et de l'autre le Mal. On a tous un côté bon et un côté mauvais. Ce film nous apprend enfin qu'il faut défendre la nature.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article