Princesse Mononoké : critique par Alexandra

Publié le par Professeur L

Le film se passe au Japon, en Asie, au Moyen-Age. L'histoire parle d'un prince appelé Ashitaka qui, après avoir tué un sanglier énorme devenu démoniaque, s'est fait contaminer par le mal. Pour guérir, il doit porter un regard sans haine sur le monde. Il quitte donc son village avec son destrier l'élan rouge Yakuru pour accomplir sa mission.

Au cours de son voyage il rencontre Dame Eboshi qui dirige la cité des forges. La nature est son pire ennemi. Pour elle, il faut raser la forêt et se débarrasser des animaux. Dame Eboshi considère les lépreux et les femmes comme des humains. Elle s'occupe des lépreux et libère les anciennes prostituées pour leur donner des droits et un foyer. Elle est donc humaniste et féministe. C'est une guerrière.

Ashitaka rencontre San, Princesse Mononoké, la princesse des Loups, qui est d'ailleurs elle-même fille adoptive de louve. L'ennemie de Princesse Mononoké est Dame Eboshi, car San défend la nature et la forêt, elle protège les animaux et elle est anti-humaniste. Au cours de son aventure, Ashitaka apprendra à mieux connaître San et en quelque sorte Dame Eboshi qui veut couper la tête du Dieu Cerf sur ordre de l'Empereur du Japon. Celui-ci veut ce trophée afin d'être supérieur à tout le monde.

Au cours de son aventures Ashitaka et San apprendront à se connaître et défendront ensemble la nature jusqu'à ce que Dame Eboshi arrive finalement à couper la tête du Dieu Cerf. A cause de cela, le Dieu fit mourir la nature entière et rendit vivant ce qui était mort. Il lui fallait retrouver sa tête. Mais Ashitaka et San réussirent à reprendre la tête coupée du Dieu et lui rendirent. A la fin, la nature reprit sa forme normale puis Ashitaka décida de reprendre une nouvelle vie en étant voisin de San.

J'en conclus qu'Ashitaka est un guerrier très courageux, comme San et Dame Eboshi. Il a aussi de la gentillesse en lui, tout comme San et Dame Eboshi qui ont elles aussi de la gentille en elles. Mais seulement elles se détestent, car elles défendent toutes les deux un parti. Car il n'y a pas de méchant ni de gentil : il n'y a pas de gentil côté ni de méchant. Pour San et Dame Eboshi, c'est juste que ce sont deux guerrières qui se détestent car elles ont deux défauts et qu'elles défendent des clans opposés. Dame Eboshi déteste la nature, elle veut la tuer, et San déteste les humains, elle veut les tuer.

Dans tout cela, ma scène préférée est celle où le Dieu Cerf se fait couper la tête car c'est un moment important du film, c'est comme la conclusion du film. C'est aussi un moment avec de l'action et très intéressant. J'ai beaucoup aimé ce film.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article