Princesse Mononoké par Aline

Publié le par Professeur L

A travers ce film, l'auteur a distingué deux mondes opposés, entre ceux qui veulent la paix dans le monde et ceux qui veulent transmettre le mal. Mais très souvent ces deux mondes sont mélangés chez chaque personnage à des degrés différents. Par exemple, Dame Eboshi est atteinte de l'hybris, car elle se croit plus puissante que les dieux, et elle n'a aucune sensibilisation à l'écologie et à l'importance des forêts. Mais Dame Eboshi défend la population féminine car elle accorde plus de droit aux femmes. Elle est aussi humaniste car elle considère les humains comme des humains, elle accueille les lépreux et les soigne, tout comme les femmes prostituées, même si en contrepartie les femmes et les lépreux construisent les armes à feu pour Dame Eboshi.

Mes passages préférés sont quand Ashitaka réussit à récupérer la tête du Dieu Cerf que Dame Eboshi a prise. Quand il réussit à faire régner la paix dans le monde. Quand il sauve Princesse Mononoké. La scène avec le sanglier démoniaque m'a également beaucoup plu. C'était émouvant quand Ashitaka se fait attraper le bras par le sanglier et le tue juste pour sauver son village. Sinon j'ai aimé le film parce qu'il y avait de l'aventure, de l'action, du suspense. J'ai beaucuop aimé quand Dame Eboshi a changé d'avis sur le fait de ne plus vouloir la déforestation et et de laisser les animaux tranquilles. Elle a fait ce choix grâce à Princesse Mononoké. J'ai aimé la fin, car Dame Eboshi va reconstruire son village, Ashitaka va rester auprès de San et toute la forêt, le village, les animaux vont vivre en toute sérénité, sécurité et tranquillité.

Princesse Mononoké par Aline

Commenter cet article