Le combat de Tristan contre le Morholt par Clara

Publié le par Professeur L

Ils arrivèrent sur l'île. Celle-ci était infestée de rats, de chauve-souris, de corbeaux. On entendait leurs cris dans toute la forêt. L'île était sombre, effrayante, terrifiante. On aurait dit que les arbres étaient vivants. Le combat commença. Le Morholt s'écria :

"Tu n'as aucune chance contre moi, minable !"

Tristan répondit : "Si tel est mon destin, je mourrai, mais je me battrai avec courage jusqu'à mes dernières forces !"

Le chevalier géant donnan un violent coup d'épée sur l'épaule de Tristan. Celui-ci avait mal mais il continua à combattre tel un lion chassant sa proie. Tristan s'enfonça dans la forêt, grimpa en haut d'un arbre, prit une branche, la tira. Voyant le Morholt arriver, il lâcha la branche et l'envoya dans les dents du géant. Le Morholt était sonné, mais il reprit très vite ses esprits. Il prit sa massue, frappa Tristan à la hanche puis à la tête. Notre héros n'avait qu'une envie : partir dans unendroit paradisiaque. Mais il ne pouvait pas. Il avait très peur, mais il ne se laissa pas décourager, et il continua le combat. Tristan fit preuve d'intelligence. Au loin, il vit un marécage qui avait l'air d'être très profond. Il prit son épée, lui perça l'oeil puis courut le plus vite possible. Son coeur battait la chamade. Il avait peur, il avait faim et soif. Il avait froid. Il croyait qu'il allait mourir, car le Morholt était juste derrière lui. Tristan aperçut une liane, il s'y agrippa, mais le Morholt ne l'avait pas vu. Il s'enfonça dans le marécage, éprouvant pour la première fois un sentiment de peur intense. Il avait trouvé un adversaire plus fort que lui : un chevalier valeureux, intelligent, rapide, courageux.

Tristan descendit de la liane, prit la main du Morholt affaibli, le sortit du marécage, puis lui planta son épée dans onson crâne. Un bout de son épée y était resté enfoncé. Il le ramena jusqu'au rivage. Tristan éprouva une sensation de soulagement. Il mit le Morholt dans le bateau, puis il partit de cette île affreuse comme les ténèbres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article