Le combat de Tristan contre le Morholt par Camille

Publié le par Professeur L

Pieta, Senlis, Musée d'art et d'archéologie.

Pieta, Senlis, Musée d'art et d'archéologie.

Après s'être insultés, Tristan et le Morholt s'enfoncèrent au coeur de l'île. Plus ils avançaient, plus la jungle était sombre. Au loin, on entendait les cris rauques des corbeaux volant dans le ciel. D'ailleurs, en parlant du ciel, celui-ci était dans des couleurs crépusculaires, car le Soleil commençait à se coucher.

Au sol, on pouvait apercevoir des rats et des serpents traversant le sentier de terre. Dans les arbres, il y avait d'énormes toiles avec, au milieu, des araignées gigantesques et poilues.

Enfin, après un certain temps de marche, ils arrivèrent dans un endroit assez dégagé pour la bataille. Tristan était assez bien équipé : il avait une côte de maille, un heaume, un haubert, des chausses, une épée et une hache. Le Morholt, lui, ne possédait qu'une épée et qu'une hache.

Les deux combattants se mirent en place et le combat commença.

Ils tournèrent en rond, puis Tristan essaya de donner un coup au Morholt mais celui-ci esquiva le coup. Le Morholt, furieux d'avoir été pris pour cible, déracina un énorme chêne et l'envoya sur Tristan. Le chevalier, mort de peur, courut se cacher derrière un tas de buissons. Lorsqu'il releva la tête, il vit le Morholt marcher lentement. Tristan décida donc d'aller le voir. Il s'approchait de plus en plus et vit un papillon de toutes les couleurs captiver le Morholt.

Profitant que le géant était retourné, Tristan sauta pour lui sauter dessus avec son épée. Seulement, sans s'en rendre compte, Tristan poussa un cri, ce qui fit que le géant se retourna. Mais il était trop tard pour le monstre. Il reçut l'épée de Tristan dans son coeur. Le Morholt poussa un cri de douleur et s'effondra au sol. Lorsqu'il s'écrasa, plein de poussière s'échappa du sol, tandis que du sang coulait abondamment de sa blessure. Tristan, content de lui, poussa un cri de victoire quand il entendit le Morholt parler :

" Approche Tristan.

- Qu'y a-t-il ?

- Tu pensais m'avoir tué, n'est-ce pas ?

- Heu...Oui, pourquoi ?

- Parce que je possède en réalité deux coeurs ! Veux-tu continuer le combat ?

- Oui, bien évidemment !

- Alors reprenons !" cria le Morholt en se relevant.

Le combat recommença. Le Morholt prit son arme, une massue sertie de pics, et l'envoya sur Tristan. Celui-ci en profita pour grimper au bras de l'horrible monstre et monta jusqu'au crâne. Pendant ce temps, le géant se débattait, mais cela ne changeait rien. Alors, profitant de ce moment, Tristan brandit son épée et la planta dans le crâne de son adveraire, lui infligeant ainsi un coup de grâce terrible.

Le géant s'effondra au sol et rendit son dernier soupir avec Tristan à cheval sur son crâne.

Tristan poussa un cri victorieux, ce qui fit partir les corbeaux. Il récupéra donc son épée, ainsi que l'épée du Morholt, et sortit de cette jungle.

Lorsqu'il grimpa sur le bateau, il se rendit compte que son épée avait un bout en moins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alix 10/12/2017 18:11

Pour des cinquièmes je trouve ça plutôt marrant on s'est régaler à le lire sauf que ça n'aide malheureusement pas énormément pour l'évaluation de ma fille.
Bref merci pour cette petite pause amusante

Professeur L 10/12/2017 18:17

Merci pour votre retour Alix !
Cordialement,
Professeur L