CDDC Odyssées de la mémoire avec le Tour du Cadran

Publié le par Professeur L

Extrait du spectacle I Feel Good (source : http://www.letourducadran.net/)

Jorge Semprun en 2009 à la Comédie du Livre de Montpellier 23 mai 2009
Jorge Semprun en 2009 à la Comédie du Livre de Montpellier 23 mai 2009

CDDC AVEC LE TOUR DU CADRAN

ODYSSEES DE LA MEMOIRE

Aux mois de mai-juin 2016, les élèves de 3eB ont travaillé en partenariat avec une compagnie isarienne, Le Tour du Cadran, autour de la notion de mémoire, au croisement de l'introspection et de l'engagement, et de différentes disciplines, incluant l'histoire, les arts plastiques, la musique et le français. Plus particulièrement, le projet avait pour ambition de faire réfléchir les élèves sur la notion de souvenir et ses différentes formes d'expression possible : comment dire ? Quels mots prendre pour raconter et se souvenir ? Comment mettre en scène le souvenir et la mémoire ?

Ce projet a favorisé l'appropriation du programme de français, d'histoire, de musique et d'arts plastiques par les élèves de troisième autour de la lecture et de la mise en scène de deux pièces de théâtre : Le Grand Voyage, adapté du roman de Jorge Semprun, et I Feel Good, de Pascal Reverte, de la compagnie Le Tour du Cadran.

Ainsi, pendant 16 heures, réparties sur deux jours et demi, les élèves de 3eB ont vécu une véritable expérience théâtrale. Grâce à la comédienne Aude Léger, la classe s'est transformée en laboratoire de création dramatique, et les élèves ont pu prendre conscience de l'importance du temps et de la concentration, à la fois dans l'appropriation des textes et dans la mise en scène.

Ce projet a permis de consolider le parcours d'éducation artistique et culturelle de chaque élève, en même temps que ses capacités et ses compétences, conformément au socle de connaissance, de compétence et de culture. Enfin, ce CDDC a également contribué à la finalisation du parcours citoyen des élèves, dans la mesure où les pièces de théâtre étudiées et mises en scène traitaient de la déshumanisation sous différentes formes : la déportation dans Le Grand Voyage et la dépersonnalisation du système hospitalier dans la société actuelle à travers I Feel Good.

L'objectif était de faire découvrir aux élèves de troisième des oeuvres dramatiques contemporaines et de réfléchir théâtralement à la création dramatique. Il s'agissait notamment de prendre conscience de l'espace et du temps dans le processus de création dramaturgique, d'inciter les élèves à penser en metteurs en scène, de réfléchir sur l'esthétique d'une oeuvre en tant qu'apprenti comédien et metteur en scène, et de comprendre les caractéristiques esthétiques et critiques des pièces de théâtre par ailleurs lues en classe et à la maison dans leur intégralité. Grâce au talent, à l'écoute et à la justesse de l'intervenante, Aude Léger, tous ces objectifs ont été atteints. Les élèves ont pu proposer des mises en scène qu'ils ont jouées et mises en oeuvre à partir des textes fournis par le Tour du Cadran et étudiés en classe de français.

Ce projet apparaît ainsi comme l'aboutissement du travail de l'année articulé autour de la notion de mémoire (individuelle, intime, collective, historique, politique, sociale). Le théâtre a ainsi pu mettre de la chair et du supplément de sens à un travail initié par des lectures théâtralisées lors de différentes commémorations organisées au collège (commémoration de l'Armistice de 1918 à partir de textes écrits par les élèves le vendredi 13 novembre 2015, commémoration de l'abolition de l'esclavage à partir de textes de Paul Eluard, de Victor Hugo et de Victor Schoelcher le jeudi 12 mai 2016), par la réalisation de livrets autobiographique, par la lecture des Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar et par la préparation au Concours National de la Résistance et de la Déportation dont le thème était cette année « Résister par l'art et la littérature ». Deux élèves de la classe ont par ailleurs été primés dans le cadre de ce concours, qui était donc intimement lié au projet en partenariat avec le Tour du Cadran.

Enfin, le sujet de français au brevet cette année concernait justement les notions qui ont été travaillées grâce à ce projet : le texte de Maurice Genevoix, extrait de Ceux de 14, « La Boue », traitait justement de l'expérience du temps, de la déshumanisation et des moyens spirituels, intellectuels et artistiques de lutter contre cette déshumanisation

Mémorial du quai des déportés à Margny-les-Compiègne. Plus de 48 000 prisonniers politiques et résistants ont été déportés de Compiègne dans les camps nazis, dont Jorge Semprun, Robert Desnos et Charlotte Delbo.

Mémorial du quai des déportés à Margny-les-Compiègne. Plus de 48 000 prisonniers politiques et résistants ont été déportés de Compiègne dans les camps nazis, dont Jorge Semprun, Robert Desnos et Charlotte Delbo.

Publié dans niveau troisième, CNRD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article