Conte inuit inventé par les 5eD

Publié le par Professeur L

Conte inuit inventé par les 5eD

Il y a bien longtemps, sur les terres circumpolaires. Une communauté de chasseurs se trouvait dans un environnement parfait pour les Inuit : à flan de montagne, le groupe avait la vue sur l'étendue de banquise blanche et craquelée du nord. Les montagnes couvertes de neige toute l'année étaient l'endroit le plus glissant et le plus dangereux. L'été, ils pouvaient y trouver des petites baies sauvages. La tribu s'était installée près de la toundra émeraude l'été, mais d'un blanc tellement lumineux en hiver que c'en était presque repoussant. Pour chasser et trouver de la viande, c'était l'endroit idéal.                                                                                                                

            Cette communauté était dirigée par un chamane. Celui-ci avait adopté deux enfants : une fille et un garçon, qui étaient jumeaux.  Le frère s'appelait Isha, ce qui veut dire « protecteur ».  Il était un jeune homme âgé de vingt-et-un ans. De couleur peau miel, il était grand et brun au yeux verts. Parfois, quand le soleil brillait haut dans le ciel, ses yeux devenaient bleus comme la mer. Il était toujours habillé avec des vêtements chauds et imperméables en fourrure d'animaux, avec des kaniks très chaudes.Il avait fabriqué lui même son propre anorak avec des aiguilles en os et des fils en tendon. C'était un jeune homme musclé assez mince. Il avait la voix très grave comme le tonnerre dans la Toundra. Isha était un très bon chasseur mais il était également un peu maladroit de la main gauche. Un jour il était parti chasser un phoque et il était revenu avec trois phoques. Il protégeait sa sœur et la nature. Il était sage et méfiant. Musclé mais parfois maladroit, il aimait découper le phoque qu'il chassait, partager les morceaux avec le reste de la tribu et faire sécher sa viande.
            La sœur s'appelait Tala. Elle était une jeune femme âgée de vingt-et-un ans. Elle était brune au yeux verts. Elle avait des taches de rousseur.  Elle était très grande et mince. Elle avait une ceinture brodée. Elle portait aussi des bijoux en ivoire de morse qu'elle s'était confectionnés elle-même. Curieuse et intelligente, elle nourrissait l'espoir secret d'être un jour chef d'une tribu. Elle adorait faire le chant de gorge avec ses amies. Tala était très obéissante depuis qu'elle était toute petite. Elle courait vite comme un loup, d'où son nom qui signifiait « louve ».

            La communauté semblait vivre en parfaite harmonie, sous la direction du chamane qui était particulièrement puissant. Celui-ci était respecté, car il avait le pouvoir de communiquer avec les esprits et possédait des dons de guérisseurs. De plus, il avait eu l'infinie générosité de recueillir et d'adopter Isha et Tala, qui lui en étaient d'ailleurs reconnaissants, et le considéraient comme leur père.

Conte inuit inventé par les 5eD

Le chamane était un être assez grand, égoïste, opportuniste mais également intelligent. Il était décoré de plumes d'aigles et portait de la barbe. Il était équipé de la plus belle fourrure de la tribu, il avait aussi une capuche en peau de baleine. Il avait également une cape en fourrure de loup, des bottes en fourrure d'ours. Il était muni d'un grand bâton en bois de renne qui privilégiait sa puissance. Ses cheveux étaient blancs comme la neige, mais ses yeux étaient noirs et perçants comme un aigle. Il paraissait très gentil mais dans le fond il était très méchant. Il adorait mentir aux gens. Il allait souvent sur sa montagne pour surveiller Isha et Tala, dont il se méfiait de plus en plus au fur et à mesure qu'ils grandissaient et qu'ils gagnaient en force. Ce méchant chamane passait également son temps à convoquer les esprits pour propager des maladies mortelles. Il vivait tout seul dans son igloo pendant de longs mois.

            Jamais Isha et Tala n'auraient soupçonné l'atroce vérité concernant leur origine, si les esprits n'en avaient pas décidé autrement. Lors d'une chasse dans la toundra, Isha et Tala se questionnèrent sur leur père nommé Rowtag qui signifie « feu ». C'était la saison du caribou et du loup. Ils avaient déjà tué pas mal de caribous. Soudain Tala aperçut un loup. Elle fit un signe à Isha : « Vite », chuchota-t-elle en montrant l'animal. Isha se précipita et sauta sur la bête. Ensuite Tala et le jeune garçon s'apprêtèrent à tuer ce somptueux loup. Mais le loup se transforma en jeune homme et prit alors la parole :  « Je m'appelle Lenno et je veux parler à Isha et Tala. Qu'ils viennent ici même à ma rencontre demain. Sachez que je suis un Dieu alors ne me faites pas attendre !» Les deux enfants s'inclinèrent face à cette apparition surnaturelle, mais restèrent dubitatifs face à cet étrange message.

Conte inuit inventé par les 5eD

Ils revinrent au camp de la tribu comme si de rien n'était, se promettant de ne parler de ce qu'ils avaient vu et entendu à personne, même pas au chamane.                                                         Celui-ci était resté au camp et quand il vit revenir Isha et Tala, il leur dit :

            « Mes chers enfants c'est en votre honneur et pour fêter les esprits qui nous ont accordé de nous nourrir du produit de la chasse que je vais pratiquer une cérémonie sacrée. Les animaux et les esprits doivent être remerciés pour leur générosité. »                                                      
            Lors de la cérémonie, le frère et la sœur entrèrent en communication avec les dieux : un esprit dévoila à Isha et Tala seuls un secret que personne n'aurait jamais pu imaginer … Le chamane avait assassiné leurs parents pour prendre le pouvoir de la tribu ! Les deux enfants restèrent sans voix. La nuit passa très lentement ; les enfants ne pouvaient s’empêcher de penser au loup et à la révélation secrète de la cérémonie chamanique. Le lendemain, l'heure du rendez-vous avec le dieu loup arriva. Isha et Tala se rendirent à l'endroit prévu. Le dieu loup arriva après une longue attente pour les enfants. Il se transforma en jeune homme et, d'un ton affectueux, leur tint le discours suivant : 
            «  Chers enfants, hier vous avez appris la vérité sur vos origines ; mais ne vous découragez pas, car le chamane a enfreint l'un de nos principes les plus chers à notre cœur. Il a tué votre père ! Alors il doit avoir le pire des supplices. A vous de lui faire subir le même sort. Les esprits vous soutiennent pour satisfaire votre soif de justice. Le sacrifice du chamane sera bientôt la seule solution pour que les esprits retrouvent la paix, et pour sauver votre communauté. »

            Isha et Tala étaient à la fois perplexes et désespérés. Comment venir à bout d'un homme qui possédait les secrets de la magie, et qui bénéficiait du respect de la communauté entière ? Le frère et la sœur n'avaient qu'une envie : venger leur père. Mais ce désir, aussi puissant fut-il, semblait irréalisable quand on considérait la force et le prestige du chamane.

            Mais un jour, une occasion se présenta, qui permit à Isha et à Tala d'accomplir leur terrible vengeance. En effet, une maladie étrange avait contaminé la tribu. Cette maladie attaquait le cerveau. Le chamane avait découvert au cours d'une cérémonie que cette maladie venait d'une baie empoisonnée qui décomposait les corps, faisait tomber la peau et provoquait une mort violente au terme d’affreuses souffrances. Pour lutter contre cette maladie contagieuse, il fallait trouver un antidote grâce à certaines baies sauvages de la toundra que seul le vieux sorcier connaissait. Le chamane s’apprêtait à partir quand les jumeaux lui proposèrent de l'accompagner pour assurer sa sécurité. Le chamane accepta, car il avait effectivement besoin d'aide, et il valait mieux garder ces enfants aussi doués que dangereux près de lui. 

            Au cours de la première nuit de l'expédition, Isha et Tala ne résistèrent pas à l'envie de révéler la raison de leur accompagnement : il ne s'agissait pas d'aider le chamane, mais de le tuer ! Les enfants dévoilèrent leur intention et le chamane comprit alors qu'ils connaissaient la vérité à son sujet. Il tenta néanmoins de les persuader de ne pas l'assassiner :

            « Je vois que vous connaissez désormais la vérité. Je reconnais avoir mal agi. Mais c'était il y a longtemps. N'oubliez pas que depuis cette période, j'ai remplacé votre père. Je vous ai recueilli. Je vous ai adopté. Je vous considère comme mes enfants. Si vous me tuez, c'est un deuxième père, beaucoup plus puissant que le premier, que vous allez faire disparaître. N'oubliez pas non plus que sans moi, la communauté risque de mourir à cause de cette maladie dont je détiens seul le remède.

- Inutile de discourir, vieil homme, répondit Isha.

- Tu devrais écouter mon frère, ajouta Tala. Garde le silence si tu veux mourir dignement.

- Et ne t'inquiète pas pour la communauté. Pour guérir les membres de la tribu, il faut détruire l'origine du mal. Les dieux nous ont avertis et ils nous ont appris que pour libérer la communauté de ses souffrances, il fallait supprimer celui qui avait tué notre père. Or tu es le coupable.

- Tu dois mourir pour tes crimes, vieux chamane, conclut Tala.

Au moment où le frère et la sœur sortaient leurs armes, arcs, flèches, uluit, le chamane prononça une invocation magique et disparut.

 - Où est-il passé ? Demanda Tala, folle de rage.

- Nous ne pouvons pas le laisser s'enfuir. Si nous ne le tuons pas, c'est la communauté entière qui risque de mourir. Il faut dès à présent partir à sa recherche », expliqua Isha avec fermeté.

 

 

            C'est alors qu'une voix se fit entendre dans la nuit : « Ne vous inquiétez pas, je suis avec vous. » C'était le dieu-loup. Lorsqu'ils se retournèrent, Isha et Tala découvrirent avec stupeur une assemblée d'animaux sauvages. De toute évidence, ceux-ci étaient prêts à aider le frère et la sœur à retrouver l'assassin de leur père.

Conte inuit inventé par les 5eD

La poursuite du chamane se fit dans la toundra un soir glacial. On a dû rassembler tous les animaux de la toundra, de la terre, de la mer et du ciel  : ours, loups, lynx, belettes, rapaces, phoques.
            Après plusieurs heures, nous vîmes le chamane sur un igloo faire son rituel vaudou pour se protéger des animaux qui tentaient de le dévorer sur le champ. Il y avait tant d'animaux qu'on ne pouvait pas les compter. Ils étaient tous à sa poursuite ; on pouvait voir sur leurs visages tant de rage et de haine, ils ne voulaient qu'une chose : sa mort. Se croyant en sécurité sur son igloo, le chamane narguait les animaux qui attendaient patiemment qu'il descende. Un aigle surgit de nulle part et percuta le chamane perché sur l'igloo. Le vieil homme tomba brusquement au sol.
A peine relevé , un lynx lui sauta dessus et lui amputa le bras. Une fois dans la montagne, sur la plaine enneigée, le chamane pris de panique courait partout, les jumeaux suivis de quelques animaux étaient à sa poursuite. D'un seul coup le chamane disparut à nouveau. Il avait trouvé refuge dans une grande grotte…                                                       
            Les jumeaux étaient toujours à l'affût de cette disparition mystérieuse. Après des heures de recherche acharnée les jumeaux accompagnés de leur amis animaux trouvèrent cette mystérieuse grotte...

            Mais celle-ci était sacrée et ensorcelée. Le chamane se fit surprendre par un ours qui se défendit pour protéger son territoire jusqu'à ce que le frère et la sœur le retrouvent.                                                                                                                                                                                                                                   Le chamane ne pouvait rien faire, à part s'enfuir au plus profond de la grotte. Il entendait des bruits d'animaux sauvages, loup, ours, aigle, phoque, manchot, venir vers lui.Il commença à aller tout au fond de la grotte pour mieux se cacher, puis il glissa mystérieusement sur un toboggan de glace et à ce moment là il se tordit la cheville, ce qui le ralentit grandement. Puis le chaman se fit entourer par tous les animaux et les jumeaux. Le chamane s'enfonça dans la toundra obscure et remplie de bêtes sauvages.                                                                          
            Isha le suivait armé d'une lance. Quand il se retourna, il vit un troupeau d'animaux : cerfs, aigles, corbeaux, loups, ours polaires et lynx. Tous s'étaient unis pour vaincre ce chamane connu pour sa cruauté sur les animaux. Quant à Tala qui courait aussi vite qu'un loup, elle rattrapait le chamane qui perdait du terrain. Le chamane tenta de leur lancer un sortilège, afin que les animaux le frère et la sœur tombent à terre, évanouis et inconscients, comme s'ils dormaient dans leur lit. Mais le chamane avait perdu tout soutien de la part des esprits, qui animaient l'énergie des assaillants. Les esprits avaient définitivement coupé les liens avec le chamane. Il ressentait de la haine envers les jumeaux qui avaient ordonné aux animaux de le massacrer et il éprouvait de la peur face aux terrifiantes bêtes. Les animaux le suivaient grâce à la traînée de sang laissée par son bras amputé, qui les amena jusqu'à sa misérable cachette.                                                                       
            Tala s'arrêta tout à coup, pour mieux guetter sa proie. Pensant qu'elle était épuisée, le chamane ralentit le pas sans regarder derrière lui.

            Soudain, il s'écroula sur la mousse : Tala lui avait tiré une flèche dans le genou. Le troupeau et Isha les rejoignirent, les bêtes sauvages poussaient des hurlements, grognaient, montraient leurs crocs jaunâtres face au chamane. Avec l’étonnement de tous, il essaya de lutter contre la douleur et se releva, sauf qu'aussi agile qu'un lynx, Tala lui lança une autre flèche mais cette fois elle atterrit dans le bas du ventre. Il s'écroula à nouveau, criant de douleur, gisant au sol avec son sang qui s'étalait par terre au fur et à mesure que la mort s'emparait de son corps. Les corbeaux lui picoraient les yeux et le ventre , les lynx lui déchiquetaient sa nuque brisée et le sang de sa veine explosait, les ours le piétinaient, les loups lui arrachèrent le bras pour le dévorer et les rennes l'embrochaient avec leurs bois. Tous les animaux se trouvaient finalement en face du chamane. Deux ours énormes se jetèrent sur le chamane déchiqueté pour l’écarteler et distribuer le reste des morceaux aux autres animaux en guise de récompense.

            Après cette nuit sanglante, Isha et Tala retournèrent dans leur tribu. Au sein de la communauté, la maladie avait disparu et tout le monde était guéri. Les deux héros narrèrent leur histoire devant les yeux ébahis du groupe. Pour les avoir sauvés de la malédiction, les Inuit décidèrent de faire d'Isha et Tala les nouveaux chefs de la communauté. Depuis ce jour, les Inuit savent que le mensonge, la manipulation et le meurtre doivent être bannis pour permettre au groupe de survivre.

Conte inuit inventé par les 5eD
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article