"Demain" de Robert Desnos analysé par Manon

Publié le par Professeur L

"Demain" de Robert Desnos analysé par Manon

Ce poème a été écrit lors de la Seconde Guerre mondiale en 1942 par Robert Desnos. C'est un poème lyrique et engagé. Ce poème a été rédigé sous l'Occupation, quand la France était divisée en plusieurs parties : une partie directement administrée par l'occupant allemand, une partie dite "zone libre" dirigée par Pétain, une partie occupée par l'armée italienne de Mussolini dans le Sud-Est de la France. A cette époque, plus aucun espoir ne régnait. La dictature était établie. Pour prévoir une éventuelle attaque des Anglo-américains, on érige le Mur de l'Atlantique. Plus de 100 000 collaborationnistes travaillaient directement et volontairement avec les nazis, qui étaient racistes et antisémites. Mais parmi les Français, certains ont décidé de s'opposer et de résister. Les Résistants étaient environ 100 000. Ce poème a justement été écrit pour appeler à la Résistance, pour enrôler un grand nombre de personnes, afin de lutter contre le nazisme, contre Hitler et contre les collaborationnistes. Ce poème est un message implicite, codé, que seuls les plus intelligents peuvent décrypter, afin de rallier l'armée secrète qu'est la Résistance.

C'est donc un poème lyrique et engagé qui développe le thème de l'espoir. Espoir dont le poète est animé. C'est pour cela qu'il le retranscrit dans ce poème. Mais il n'évoque pas seulement l'espoir. Il évoque aussi la liberté comme le prouvent les mots de "lumière" et de "feu". Pour mettre en scène l'espoir, il utilise, dès le début de son poème, une hyperbole : "âgé de cent mille ans, j'aurais encor la force de t'attendre" (vers 1-2). Cela montre la force du sentiment qui l'anime. L'interjection lyrique qui suit ("ô demain") marque son désir de retrouver le temps et le "matin". Car la nuit, c'est la guerre, la dictature et l'Occupation. La nuit est permanente à cause de l'Occupation, et c'est peut-être grâce à ce poème sous forme de message codé que l'Histoire et le cours du temps pourront à nouveau se débloquer en quelque sorte.

 

"Demain" de Robert Desnos analysé par Manon

Dans ce poème, les Résistants sont vus comme les gardiens de la liberté. Ils veillent et gardent "la lumière et le feu". La lumière et le feu désignent l'espoir, la liberté, la vie. Le poète lance un appel codé ou crypté aux Français, pour leur demander de garder l'espoir de la liberté, de résister, de faire face et de combattre l'oppression, l'Occupation, en attendant le Débarquement, qui aura finalement lieu en Normandie le 6 juin 1944. Les Résistants travaillent la nuit. C'est une activité longue et épuisante : "Mais depuis trop de mois nous vivons à la veille". Ce vers montre bien que cela fait longtemps que les Résistants pratiquent leurs activités nocturnes. C'est long et fatigant. Mais c'est aussi une activité dangereuse et secrète, comme le montre le vers 7 : "nous parlons à voix basse et nous tendons l'oreille." Les Résistants doivent être vigilants et agir rapidement pour ne pas susciter une quelconque rebellion pouvant alerter les Allemands et mettre fin aux réseaux de résistance. J'insisterais aussi sur les nombreuses personnifications utilisées, évoquant letemps, mais aussi l'utilisation d'un chiasme au vers 4 : "Le matin est neuf, neuf est le soir". Il utilise aussi l'antithèse, car deux mots s'opposent : "matin" (la libération) et "soir" (l'Occupation).

Ce message implicite était vraiment très important mais il était notamment complexe à décrypter. Tout le monde ne pouvait pas le comprendre. Et c'était là l'un des inconvénients du message crypté. En revanche, les plus intelligents seulement parvenaient à décrypter ce message sur la nécessité de créer une armée secrète et de conserver l'espoir d'une prochaine libération. C'était donc bénéfique, car on pouvait élaborer des stratégies plus avancées pour vaincre l'ennemi plus facilement. L'autre avantage du message implicite était qu'il était secret et donc les collabos, comme l'occupant allemand, n'avaient pas connaissance du message. Néanmoins, il fallait faire attention, car même si c'était secret, il pouvait se révéler que certains collabos aillent dénoncer les activités suspectes.

Aujourd'hui, nous vivons en France et nous sommes libres, grâce aux Résistants et à leurs nombreuses actions permettant de libérer leur patrie. Grâce à ces messages implicites qui ont permis le ralliement de tous les Résistants pour un seul et unique combat qui était de libérer la France. Ils ont réussi et aujourd'hui nous veillons nous-mêmes à ce que la paix soit maintenue, car la paix et la liberté sont fragiles, et c'est un combat permanent pour la sauvegarde de ces valeurs. Aujourd'hui nous sommes libres et c'est grâce aux Résistants, à leur courage, à leur bravoure, mais surtout à leur intelligence.

"Demain" de Robert Desnos analysé par Manon

Commenter cet article