Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes

Publié le par Professeur L

Le wagon de l'Armistice à Rethondes.

Le wagon de l'Armistice à Rethondes.

Texte écrit et mis en scène par les élèves le 10 novembre 2015 au Monument aux Morts du village de Rethondes

Poilu 24 : Comment t'expliquer ?

Poilu 25 : Quels mots utiliser ?

Poilu 22 : La guerre est un chef-d’œuvre de violence,

Poilu 21 : des déchaînements de rage,

Poilu 20 : une apocalypse.

Poilu 26 : Ces horreurs sont inexplicables,

Poilu 27 : inimaginables,

Poilu 23 : indicibles.

Poilu 1 : J'en ai assez de toute cette guerre,

Poilu 2 : de ces massacres,

Poilu 3 : de ces combats monstrueux,

Poilu 4 : de ces batailles sans fin.

Poilu 5 : Et tous ces morts, je ne t'en parle pas.

Poilu 6 : Des centaines de soldats, morts dans d'atroces souffrances.

Poilu 7 : Suffoquant sans pouvoir être secourus.

TOUS : Obligés

Poilu 8 : de mourir.

TOUS : Obligés

Poilu 9 : de souffrir, sans avoir aucun espoir de survie.

Poilu 10 : L'atrocité du champ de bataille nous laisse sans voix.

Poilu 1 : Nous sommes dans le royaume des morts.

Poilu 2 : Ce ne sont pas des exagérations, mais la réalité, et encore, je n'ai même pas les mots convenables pour te décrire tout cela...

Poilu 11 : On ne peut décrire l'indescriptible.

Poilu 12 : Des centaines de cadavres.

Poilu 13 : La terre s'écroule sous le poids des cadavres d'animaux et d'humains, allemands et français.

Poilu 14 : Les corbeaux nous tournent autour, attirés par l'odeur effroyable que dégagent les cadavres.

Poilu 15 : Ce n'est pas magnifique, je te l'assure.

Poilu 27 : On a l'impression d'être au milieu d'un cimetière à ciel ouvert.

Poilu 16 : Et à chaque bataille, les morts augmentent.

Poilu 17 : Et à chaque bataille, je perds des amis,

Poilu 18 : des dizaines d'amis,

TOUS : des frères

Poilu 19 : avec qui je partageais ma peine et avec qui je tentais d'oublier cette monstrueuse guerre.

TOUS : Des amis

Poilu 20 : qui sont maintenant des cadavres gisant sur le champ de bataille.

Poilu 21 : Je serai sûrement le prochain.

Poilu 22 : Je suis plus un survivant qu'un combattant.

Poilu 1 : Tant de morts et nous n'avons pas gagné le moindre mètre !

Poilu 22 : Tout à l'heure, un assaut est survenu tôt dans la nuit.

Poilu 23 : Je courais droit vers l'ennemi, en tirant à l'aveugle. Avec qu'une seule idée en tête : TOUS : survivre.

Poilu 24 : Survivre à l'ennemi.

TOUS : Survivre

Poilu 25 : à la guerre.

Poilu 26 : J'étais terrorisé par la peur de mourir.

Poilu 27 : Durant cet assaut, je n'ai pas été touché.

Poilu 1 : Mes anciennes blessures n'étaient que superficielles, comparées à celles de mes camarades, et elles ont eu le temps de cicatriser.

Poilu 2 : La chance me protège et je prie pour qu'elle ne me quitte pas.

Poilu 3 : Rien qu'aujourd'hui, une grenade a explosé à mes côtés, ôtant la vie à mes camarades, ne laissant qu'une traînée de chairs et d'entrailles sur son passage.

Poilu 4 : Mais celle-ci m'a épargné une mort atroce.

Poilu 5 : L'assaut d'aujourd'hui n'a duré que quelques heures.

Poilu 6 : Quelques heures de peur,

Poilu 7 : quelques heures de massacre.

Poilu 8 : Quelques heures de souffrance.

Poilu 9 : Quelques heures de terreur.

Poilu 10 : Mais surtout quelques heures semblant durer une éternité.

Poilu 11 : Durant ce temps, des obus éclatent, des balles sifflent, des gaz asphyxiants sont lâchés.

Poilu 12 : Peux-tu comprendre ?

Poilu 13 : Non, sûrement pas !

Poilu 14 : Mais crois-moi, il vaut mieux être mort, que de poursuivre cette guerre sans but ni fin. Poilu 15 : Enfin, un but que tout le monde a oublié.

Poilu 16 : Ils veulent la paix en faisant la guerre.

Poilu 17 : Pourtant nous pensions qu'elle serait belle, courte, fraîche et joyeuse.

Poilu 18 : Elle est tout le contraire.

Poilu 1 : Nous pourrissons de l'intérieur à cause de cette guerre, car même si elle ne nous a pas tuée, elle nous poursuit et nous consume.

Poilu 19 : En ce moment, je suis dans les tranchées et je t'écris.

Poilu 20 : Car lorsque je mourrai, je veux que tu saches la dure vérité.

Poilu 21 : Car oui, je mourrai.

TOUS : Tout le monde mourra.

Poilu 22 : Les tranchées où je suis sont gelées par le froid qui nous mord la peau.

Poilu 23 : Nous ne sommes qu'en octobre pourtant.

Poilu 24 : La boue omniprésente nous colle et ne sèche pas.

Poilu 10 : Il y a de la boue partout à cause des trois dernières semaines de pluies intenses.

Poilu 11 : J'ai l'impression que le ciel pleure pour nous.

Poilu 25 : Et l'odeur est pire encore,

Poilu 26 : l'odeur des cadavres morts sur le champ de bataille.

Poilu 27 : Odeur de pourriture et de décomposition.

Poilu 1 : Et le sang est partout.

Poilu 2 : Dans notre bouche,

Poilu 3 : sur notre corps,

TOUS : dans les tranchées.

Poilu 4 : Ma douce, je suis contre toute cette guerre et tous ces morts.

Poilu 5 : Ils sont tous innocents, comme moi.

Poilu 6 : Ma colère et ma haine ne sont pas contre les Boches, mais contre le commandement, qui nous oblige à faire de nous des monstres.

Poilu 7 : Mais que veux-tu que je fasse ?

Poilu 8 : Je ne suis qu'un homme parmi tant d'autres.

Poilu 9 : Un cadavre parmi tant d'autres.

Poilu 10 : Le plus douloureux, c'est de ne pas t'avoir à mes côtés, car ici, je suis aux côtés de la mort.

Poilu 11 : J'essaie en vain de me changer les idées, de penser à toi et au jour où je te retrouverai, Poilu 12 : mais hélas ! rien n'y fait, le dernier combat était assez rude, et la haine a dépassé tout sentiment de compassion.

Poilu 13 : Je me bats pour la liberté, pour que tout le monde sur Terre puisse choisir son avenir. Je ne veux plus que des pays prennent des habitants, enfants et femmes pour esclaves.

Poilu 14 : Mais ce champ de bataille, ce no man's land, c'est une chose que je n'oublierai jamais.

Poilu 15 : Ce sont les positions des cadavres, les cris des blessés.

Poilu 16 : C'est le visage des morts et des mourants.

Poilu 17 : C'est la terreur dans les yeux de ceux que l'on tue !

Poilu 18 : La noirceur de ces actes est un signe propre de la déshumanisation et de la perte de dignité.

Poilu 1 : Si tu savais comme je suis en colère,

Poilu 2 : j'ai la rage contre les officiers,

Poilu 3 : les généraux

Poilu 4 : mais surtout contre le gouvernement

Poilu 5 : car ils ne parviennent pas à trouver une issue politique au conflit

Poilu 6 : et ils poussent des millions de soldats à mourir au front dans des conditions affreuses.

Poilu 19 : Tu as raison, nous sommes là

Poilu 20 : pour la liberté,

Poilu 21 : pour l'égalité,

Poilu 22 : pour la fraternité,

Poilu 23 : pour la paix.

Poilu 24 : Pour notre patrie.

Poilu 25 : Mais cette guerre m'oblige à faire des choses atroces que tu n'imagines même pas.

Poilu 26 : Je me rappelle des visages des Boches que j'ai tués, je les vois encore dans mes rêves, dans des positions étranges.

Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes
Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes
Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes
Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes
Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes
Scène chorale écrite par les élèves pour Rethondes

Commenter cet article