Lettre de Timothée à un ancien déporté venu témoigner en cours

Publié le par Professeur L

27 janvier 2017 au Mémorial de l'Internement et de la Déportation de Royallieu, Compiègne.

27 janvier 2017 au Mémorial de l'Internement et de la Déportation de Royallieu, Compiègne.

Cher Monsieur Zylberstein,

Je tenais à vous remercier d'avoir pris de votre temps pour nous expliquer votre enfance dans un camp de concentration, Bergen Belsen situé au nord de l'Allemagne.

Dans votre intervention vous m'avez fait ressentir de la pitié car subir une enfance aussi dure, c'est difficile de pouvoir vivre une vie comme tout le monde, car en vous voyant on ne pourrait pas penser ce que vous avez vu et subi. En voyant le reportage j'ai ressenti de la tristesse, à cause des rafles, ce doit être compliqué de quitter sa vie en quelque sorte pour un enfer. Vous avez fait preuve de courage car vous avez gardé le moral malgré les épreuves que vous avez surmontées, le manque de faim, l'impression de n'être plus rien aux yeux du monde étant traités comme des moins que rien, des outils, des objets les Allemands SS parlaient des « Stücke ». Vous avez aussi fait preuve d'intelligence comme avec la nourriture le fait de pouvoir récupérer des morceaux de légume ou de récupérer la croûte de fromage jetée par un Kapo.
Votre intervention m'a fait beaucoup de plaisir car vous aviez envie de partager ce que vous aviez vécu, car à chaque question posée vous développiez beaucoup.Vous nous avez fait comprendre ce que c'était et de ne pas faire la même erreur, pour ne pas que ça recommence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article