Lettre de Trystan à un ancien déporté venu témoigner en cours

Publié le par Professeur L

Mémorial de la Shoah.

Mémorial de la Shoah.

Cher Monsieur Zylberstein, 

Je tenais vraiment à vous remercier d'être venu témoigner au collège Jules Valles de Saint-Leu d'Esserent .

Plein de sentiments se sont mêlés lors de votre intervention. Le premier sentiment que j'ai ressenti est celui de la culpabilité quand je vous ai vu pour la première fois, j'ai vu un homme marqué par ce qu'il a vécu. J'ai aussi ressenti un sentiment de fureur à l'égard de ceux qui vous ont traité comme des outils au camp de Bergen-Belsen alors que vous n'aviez que 10 ans à ce moment-là. J'ai aussi ressenti de l'admiration pour vous car vous avez su garder la tête froide face à ses monstres qui vous traitaient comme des moins que rien, qui vous déshumanisaient : je parle bien évidemment des Kapos.

J'ai aussi appris que vous avez été raflé deux fois au total. La première fois que vous avez été raflé le 16 juillet 1942, vous avez été relâché car vous étiez fils de prisonnier de guerre. Après votre première rafle vous êtes retourné à l'école à la rentrée des classes. Mais lors de votre deuxième rafle en 1944, vous avez été emmené dans le camp de Bergen-Belsen parce que vous proveniez d'une famille juive. Vous êtes resté dans ce camp pendant un an.

Grâce à votre intervention, j'ai appris que quelle que soit la situation, il ne faut jamais baisser les bras et toujours garder espoir. Vous m'avez aussi appris qu'il fallait être très vigilant pour ne pas que tout ce que vous avez vécu au camp se reproduise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article