Le Radeau de la Méduse par Juliette et Manon

Publié le par Professeur L

Etude pour Le Radeau de la Méduse, Palais des Beaux-Arts de Lille, France.

Etude pour Le Radeau de la Méduse, Palais des Beaux-Arts de Lille, France.

Le Radeau de la Méduse a été peint en 1818 par Théodore Géricault. Il est exposé au Musée du Louvre. Ce tableau représente un radeau rafistolé avec 15 survivants d'un naufrage, où initialement il y avait 149 survivants. Le naufrage a eu lieu le 2 juillet 1816 au large des côtes africaines. Les 149 survivants n'avaient que peu de provisions et tout a été épuisé en une journée. Par conséquent il ne restait plus que 15 survivants à cause du cannibalisme, des suicides et des morts.

Les couleurs sont froides et sombres. Les trois couleurs dominantes sont le marron, le noir et le gris. Il y a 3 pyramides qui composent le tableau : une première à gauche, une autre au centre et une dernière à gauche. La première représente la mort, la deuxième ceux qui sont entre la vie et la mort et la troisième les survivants, ceux qui se battent pour survivre. Le sommet des pyramides est occupé par un personnage métis. La lumière est projetée sur les cadavres de couleur claire. Les survivants sont de couleur sombre, ce qui accentue la tragédie dans laquelle ils se trouvent.

Le métis en haut des pyramides est l'allégorie de la France. Les 15 survivants font preuve de fraternité car dans ce genre de situation, si l'on ne suit pas un groupe et que l'on n'est pas fraternel, généreux, humain, empathique et altruiste, alors on ne peut pas s'en sortir. C'est une œuvre romantique car le métis représente le futur de la France. C'est un message politique. La nature est déchaînée car il y a de grandes vagues, du vent, c'est sombre, et les corps sont réalistes. Tous ces éléments font de cette oeuvre une oeuvre romantique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article