EPI lettres-SVT : Humain ou animal ? L'appel et la faim dans le KL-Natzweiler-Struthof

Publié le par Professeur L

Vue de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, Alsace, France. (Territoire allemand à l'époque de la construction et du fonctionnement du camp, entre 1941 et 1944)

Vue de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, Alsace, France. (Territoire allemand à l'époque de la construction et du fonctionnement du camp, entre 1941 et 1944)

1. Combien de temps dure l'appel ? A quel moment de la journée a-t-il lieu ?

L'appel dure au moins trois quarts d'heure. En réalité, il pouvait durer jusqu'à deux heures, de quatre heures du matin à six heures du matin.

 

2. D'après vos connaissances sur les conditions extrêmes de survie dans les camps de concentration, pourquoi les appels sont « toujours interminables et extrêmement pénibles » ?

Les appels sont « toujours interminables et extrêmement pénibles » car il faut rester debout pendant au moins trois quarts d'heure, voire une ou deux heures, quelles que soient les conditions climatiques. L'hiver, il faut rester immobile et debout les pieds dans la neige, dans un froid glacial pouvant aller jusqu'à – 20 degrés. En automne, on doit rester debout et immobile pendant deux heures sous la pluie, et l'été, il faut affronter le soleil, la chaleur étouffante et l'absence d'ombre. Associé aux mauvais traitements, aux coups, aux punitions, à la sous-alimentation, à l'humiliation permanente, l'appel constitue une véritable épreuve pour le déporté. L'appel lui rappelle chaque matin qu'il n'a plus de liberté, plus de dignité, plus d'espoir.

 

3. De quoi souffrent les déportés ?

Les déportés souffrent de la faim principalement.

 

4. Que mangent les déportés ?

Les déportés mangent peu. Selon le témoignage d'André Ragot, déporté résistant, les déportés ont une fois par jour du jus d'orge ou soupe, qui n'était en réalité que de l'eau, une petite tranche de pain noir, et quand ils ont de la viande, il s'agit de la viande de vaches malades. Pour survivre, il faut s'organiser secrètement pour voler et partager de la nourriture, comme des biscuits par exemple.

 

5. Retracez le parcours de Max Nevers. Par quelles prisons est-il passé avant d'arriver au Struthof ?

Max Nevers est tout d'abord envoyé à la prison de Dijon pour huit mois, avant d'être transféré au camp de Natzweiler via le fort de Romainville. Il est transféré au camp de Natzweiler le 15 juillet 1943.

 

6. A quel âge René Thalmann est envoyé au Struthof ? Pourquoi est-il déporté ?

René Thalmann est déporté le 1er juin 1944 à l'âge de 17 ans. Il est déporté car c'est un Résistant.

 

7. Que parvient-il à faire pour lutter contre la faim ?

Pour lutter contre la faim, René Thalmann parvient à se faufiler dans la baraque des chiens pour voler de petits biscuits. Cet exemple est intéressant car il nous apprend deux choses : pour survivre, il faut voler de la nourriture, à ses risques et périls. Si l'on est pris en train de voler, on risque des châtiments corporels ou la pendaison. Ensuite, cet exemple nous apprend que dans le camp nazi, les animaux sont mieux nourris que les déportés.

Le block cellulaire du camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

Le block cellulaire du camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moi 31/03/2019 13:30

tres bien

moi 31/03/2019 13:29

tres bien