La philosophie : tentative de définition par la seconde 16

Publié le par Professeur L

Image de couverture de l'interprétation par Voltaire de l'œuvre d'Isaac Newton, Éléments de la philosophie de Newton, mis à la portée de tout le monde (1738). Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l'œuvre de Newton, semble « éclairé » par une « lumière » quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l'œuvre de Newton, Émilie Du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire.

Image de couverture de l'interprétation par Voltaire de l'œuvre d'Isaac Newton, Éléments de la philosophie de Newton, mis à la portée de tout le monde (1738). Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l'œuvre de Newton, semble « éclairé » par une « lumière » quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l'œuvre de Newton, Émilie Du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire.

La philosophie : réflexion qui nous remet en question, réflexion assez poussée sur la société par exemple, la philosophie distingue les opinions communes des idées assez poussées qui traduisent notre façon de pensée ; une torture de l'esprit (sens péjoratif). Les philosophes peuvent avoir des idées totalement différentes. C'est une source de débat.

La philosophie tente de chercher la vérité à travers les idées. Elle nous oblige à nous amener à la réflexion en doutant sur les idées et sur leur sens, pour déterminer le vrai du faux. C'est une forme de curiosité intellectuelle. La philosophie est une sorte de cure, de traitement (curiosité vient du latin cura qui signifie le soin) dont le but concret est de mieux vivre. Elle nous aide à mûrir en comprenant mieux les choses. La philosophie est une activité, une pratique, une expérience qui nous apprend à mieux penser pour mieux vivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article