Les Contemplations de Victor Hugo : dossier de lecture réalisé par Anaëlle. Deuxième partie.

Publié le par Professeur L

1850. "Souvenir des Vosges. Burg de Hugo-Tête d'aigle": dessin de Victor Hugo

1850. "Souvenir des Vosges. Burg de Hugo-Tête d'aigle": dessin de Victor Hugo

II. Abécédaire

 

 

Abolitionniste : Victor Hugo encourageait les populations à la liberté et à la démocratie comme lorsqu’il se révolte contre Napoléon III

 

Aimer : L’auteur précise à de nombreuses reprises qu’il aime les femmes et sa fille Léopoldine .

 

 

Dieu : Victor Hugo en parle énormément dans beaucoup de ses poèmes et il y fait référence souvent car il croit  en son existence.

 

 

Étrange : Dans les poèmes du sixième livre au bord de l’infini il parle de choses dont l’existence n’est pas prouvée scientifiquement comme les spectres ou encore la religion. Dans le poème III au bord de l’infini il donne une image de la mort personnifiée où Dieu tire les ficelles sur le choix de la vie ou de la mort.

 

Franchise : Ces divers poèmes sont tous honnêtes et dégagent une sincérité qui touchent parfois une triste vérité. Victor Hugo ne se gène pas pour faire comprendre toutes les injustices au monde qui peuvent être dangereuses pour lui.

 

 

Jeunesse : Dans la partie Autrefois du recueil l’auteur évoque son enfance, ses bêtises enfantines ou encore ses premiers amours lors de l’adolescence avec la coccinelle.

 

Morale : Dans chacun de ses poèmes, il parle au nom des hommes et tire de chaque poème une parole philosophique qui suscrite la réflexion. L’exemple du poème en marche explique que l’amour donné par certaines personnes remplit une part de nous- même. Pour certaines personnes on pourrait dire que cela comble le vide présent en eux.

 

Passionner : On ressent dans chacun de ses poèmes une passion pour chaque vers présent dans un poème ou chaque mot danse et vit. Le poème VIII, tu peux comme il te plaît est composé de vers doux et légers qui sont plaisants à lire.

 

Pur : Ces poèmes sont tous très touchants et poignants. Il ressort un style d’écriture particulièrement simple mais tout à fait sensé. Il suffit de peu de mots pour donner à une poésie toute la pureté de son charme.

 

Réalité : Le poème la source VI montre que l’homme est jaloux et ne pense qu’à sa gloire sans savoir les valeurs du partage et de la fraternité.

 

Regretter : Victor Hugo évoque sa fille dans de nombreux poèmes, il exprime sa mélancolie de l’avoir perdue en particulier dans le poème en frappant à une porte XXIV.

 

Rêver : Victor Hugo se décrit parfois dans ses poèmes comme une personne extrêmement rêveuse. On peut par ailleurs constater que la plupart de ses poèmes reposent sur des personnifications et donnent vie à des personnages totalement imaginaires. Le poème je suis le rêveur (aurore) fait vivre et parler des animaux de la forêt qui sont en plein dialogue avec l’auteur.

 

Se lamenter : Victor Hugo est anéanti par la mort de sa fille et ne cesse d’y penser avec mélancolie comme dans le poème pleurs dans la nuit I (au bord de l’infini). Il y exprime son mal être de l’avoir perdue.

 

Spirituel : Victor Hugo énonce certaines choses comme les spectres qui appartiennent au domaine spirituel

 

Vaillant : Car Victor Hugo tire des choses qui n’ont pas lieu d’être et qui ne devraient pas se dérouler dans la société, comme l'exploitation des enfants dénoncée dans Melancholia.