Les Contemplations de Victor Hugo : dossier de lecture réalisé par Chloé L, seconde 16. Troisième partie.

Publié le par Professeur L

La Maja nue (La Maja desnuda) est un tableau réalisé sur commande et peint avant 1800 par Goya, plus précisément entre 1790 et 1800. Musée du Prado, Madrid, Espagne.

La Maja nue (La Maja desnuda) est un tableau réalisé sur commande et peint avant 1800 par Goya, plus précisément entre 1790 et 1800. Musée du Prado, Madrid, Espagne.

3 / Avis personnel sur un poème : « X, Mon bras pressait ta taille »

 

J'apprécie tout particulièrement ce texte, car pour moi la poésie doit apporter des images concrètes. Ici, l’utilisation des métaphores (« ton beau regard d'étoile ») et des comparaisons (« Et souple comme le roseau/ ton sein palpitait comme l'aile/D'un jeune oiseau ») permettent de se représenter facilement l'action. De plus, le livre II, l’Âme en fleur, possède une fraîcheur que j’affectionne.

La structure du poème me rappelle celle des haïkus, poèmes courts japonais. Bien qu'étant plus long que l'un d'eux, il a la capacité en peu de mots, d'exprimer une émotion forte.

 

A mes yeux, ce poème est intéressant car il possède une double lecture : un premier sens, où Hugo traite évidemment de l'amour romantique et fleur bleue, où la fusion des âmes est le plus important. Puis un second sens, implicite, où l'amour sensuel est évoqué en filigrane. De plus, l'usage d'un langage plus simple que ses autres poèmes en fait un texte parlant au plus grand nombre : cela renforce l'idée véhiculée, qui est que l'amour est universel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article