Apollinaire abécédaire Nostalgie

Publié le par Professeur L

Arnaud Böcklin, L'Ile des morts, 1880, Kunstmuseum Basel.

Arnaud Böcklin, L'Ile des morts, 1880, Kunstmuseum Basel.

Nostalgie : Guillaume Apollinaire est triste finalement d'être parti à la guerre et pour éviter d'être déshumanisé, il écrit des poèmes d'amour où il se rappelle des moments passés avec les femmes qu'il a aimées, comme dans « La colombe poignardée et le jet d'eau » ou dans « Le musicien de Saint-Merry ». Il énumère les noms des femmes comme « Mia » qui revient dans deux poèmes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article