Apollinaire abécédaire Singulier

Publié le par Professeur L

Guillaume Apollinaire, "Loin du pigeonnier", Calligrammes, 1918.

Guillaume Apollinaire, "Loin du pigeonnier", Calligrammes, 1918.

Singulier : la forme de certains poèmes est assez nouvelle pour l'époque, tout comme la police d'écriture et la typographie qui s'y ajoutent. Elle peut permettre de faire ressentir plus d'émotion au lecteur. Elle peut aussi permettre plusieurs interprétations d'un même texte et elle va aussi pouvoir accentuer une notion, pour qu'elle paraisse plus forte encore, comme dans « Reconnaissance ». On retrouve ces idées dans « Loin du pigeonnier », « Lettre-Océan », « Il pleut », « Visée » ou encore « Voyage ». Dans « Les soupirs du servant de Dakar », on a l'évocation du « viol », terme qui n'est pas couramment employé dans la poésie à l'époque.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article