Julien Doré, "Porto-Vecchio" Texte complémentaire

Publié le par Professeur L

Julien Doré, "Porto-Vecchio" Texte complémentaire

Julien Doré évoque un voyage dans ses pensées négatives. Le paysage qu'il décrit n'est pas extérieur mais intérieur : « océan de flammes » (antithèse). Le chanteur nage dans un océan de larmes. La séparation amoureuse a provoqué le « spleen » (un mal-être profond). La femme qui l'a quitté est une personnification de son spleen. D'autre part, la femme est comparée à un venin, ce qui est une référence biblique à Satan qui prend la forme d'un serpent dans le jardin d’Éden, dans l'Ancien Testament (Bible, Genèse). De nombreux indices font penser au paradis : « nuages », « la lumière est divine ». Julien Doré insiste aussi sur la solitude, d'où la présence du « je lyrique ». On a l'impression qu'il se laisse dériver, porter par les vagues, vide. Julien Doré identifie la femme source de souffrances à Vénus sortie des flots : « immortelle assassine, te voilà sortie des flots », ce qui favorise la personnification du spleen. Le paysage exotique n'est qu'une image de la souffrance du poète.

Julien Doré, "Porto-Vecchio" Texte complémentaire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article