"Parfum exotique" de Charles Baudelaire par Juliette

Publié le par Professeur L

"Parfum exotique" de Charles Baudelaire par Juliette

Le poème "Parfum exotique" de Charles Baudelaire est composé en alexandrins. Il y a deux quatrains et deux tercets, ce qui forme un sonnet. Dans ce poème, on trouve des rimes embrassées, croisées et suivies. Ce sont pour la plupart des rimes riches.

Dans ce texte, l'auteur nous décrit sa relation intime avec sa maîtresse, Jeanne Duval. Cette relation est décrite comme une rêverie, car le poète a "les deux yeux fermés". Ici, tous les sens sont en éveil, et ils correspondent entre eux. C'est une synesthésie. Par exemple l'odorat ("l'odeur de ton sein chaleureux", "m'enfle la narine") correspondent. La vue provoque le sens du toucher et réciproquement. La vue ("je vois", "les deux yeux fermés", "éblouissent", "feux", "soleil") et le toucher ("ton sein chaleureux") correspondent. Le goût ("fruits savoureux") est synesthésique avec la vue : "l’œil". L'odorat ("parfum", "enfle la narine", "odeur") et l'ouïe ("le chant des mariniers") correspondent entre eux. Celle qui provoque toutes ces sensations chez l'auteur est son amante, Jeanne Duval.

"Parfum exotique" de Charles Baudelaire par Juliette

L'auteur rêve d'être sur une île méditerranéenne ou tropicale : "rivages heureux", ou une île paradisiaque, où les hommes sont beaux : "minces et vigoureux". Sur cette île, les femmes sont vraies et sincères. Les habitants de cette île vivent dans le calme et le luxe, en harmonie avec la nature. Ils vivent dans l'oisiveté.

Tous ces éléments procurent le plaisir à son paroxysme et la jouissance des sens chez l'auteur, un désir extrême. La rêverie emmène le poète vers un port, ce qui est une invitation au voyage, pour partir ailleurs, vers l'infini : "un port rempli de voiles et de mâts". On passe d'une rêverie érotique à une rêverie exotique, car au début du poème, il nous décrit les sens procurés par la relation avec Jeanne Duval, puis après il rêve d'une île exotique, paradisiaque. Puis, la rêverie devient spirituelle : "se mêle dans mon âme". L'amour lui permet donc de basculer, de voir un autre monde, grâce à son amante. Jeanne Duval est donc la muse de Charles Baudelaire. Le poème évoque donc des sentiments forts et intimes, peint un paysage intérieur. Par conséquent ce poème est bien lyrique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article