"Parfum exotique" de Charles Baudelaire par Salomé

Publié le par Professeur L

"Parfum exotique" de Charles Baudelaire par Salomé

Ce texte est un poème composé de deux quatrains et de deux tercets. Le vers utilisé est l'alexandrin. Le poète a donc écrit un sonnet.

Charles Baudelaire décrit ses sentiments, ses sensations et ses pensées quand il est dans les bras de son amante Jeanne Duval. Il éprouve un sentiment de bonheur : "je respire l'odeur de ton sein chaleureux". Le poète a l'impression d'être au paradis, car dans ses pensées, il métamorphose son amante en île paradisiaque : " île paresseuse", "arbres singuliers", "fruits savoureux", "charmant climat", "chaleureux", "tamariniers", "rivages heureux". On peut penser que ce poème est le récit du rêve qu'il fait dans les bras de son amante, une rêverie érotique, car il éprouve un plaisir intense. Mais c'est aussi une rêverie exotique, car il a l'impression d'être sur une île paradisiaque. Ce poème est donc lyrique.

Pour finir, Charles Baudelaire utilise les cinq sens, pour intensifier le fait qu'il voit un autre monde. Ce n'est pas qu'un simple rêve. L'odorat est premièrement exprimé : "je respire l'odeur de ton sein chaleureux", "guidé par ton odeur vers de charmants climats". L'odorat correspond avec le toucher, car il est posé sur le sein de son amante. Le goût est également souligné : "fruits savoureux", de même que la vue : "je vois", "éblouissent", "feu", "les deux yeux fermés". Le rêve du poète passe d'un rêve érotique à un rêve exotique, ce qui permet à son âge de voyager, grâce aux correspondances entre les sens.

Arearea est une peinture de Paul Gauguin réalisée en 1892 et conservée au Musée d'Orsay à Paris. Cette huile sur toile fait partie d'une série de trois peintures réalisées pendant le voyage de Gauguin à Tahiti d'avril 1891 à 1893.

Arearea est une peinture de Paul Gauguin réalisée en 1892 et conservée au Musée d'Orsay à Paris. Cette huile sur toile fait partie d'une série de trois peintures réalisées pendant le voyage de Gauguin à Tahiti d'avril 1891 à 1893.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article