Des Fleurs pour Algernon : analyse du compte-rendu n°7 par Mathieu

Publié le par Professeur L

Le péché originel par Michel-Ange, chapelle Sixtine.  La scène représente Adam et Eve , encore au paradis, à l’instant de succomber à la tentation du fruit défendu .

Le péché originel par Michel-Ange, chapelle Sixtine. La scène représente Adam et Eve , encore au paradis, à l’instant de succomber à la tentation du fruit défendu .

Dans cet extrait le point de vue utilisé est le point de vue interne. On peut donc ressentir toutes les émotions que ressent Charlie lors de son opération à l‘aide d’un compte rendu dans lequel il raconte ce qu’il a vécu, ses émotions et ses pensées. La peur et l’inquiétude dominent tout au long de cet extrait. Un champ lexical de l’effroi est ainsi employé par Charlie : « j’ai été effrayé » (l9), « détend toi » (l16), « j’ai peur » (l17), « très peur » (l20), « pleuré » (l21)). Le lecteur peut alors ressentir un stress et une peur du résultat de l’opération que Charlie va subir, soit de le rendre plus intelligent. Car Charlie est un jeune homme atteint d’une maladie pathogène qui le rend beaucoup moins intelligent que les autres. On peut remarquer cela par la présence de fautes d’orthographe répétitives, des phrases irrégulières en taille et seulement déclaratives, sans trop de ponctuation à part des points. Ce qui donne des phrases parfois mal formées. Un manque de vocabulaire de la part de Charlie apparaît également. Il utilise à plusieurs reprises le mot « et » ou « j’ai » ce qui rend des phrases pas très harmonieuses et répétitives. On remarque ainsi qu’il écrit comme il parle. De plus on peut ressentir à la fin un soulagement, car Charlie au moment d’avoir fini d’être opéré, est joyeux et rit. Charlie, surpris par la rapidité de l’opération, l’a décrite de manière drôle et les médecins rient de la réaction de Charlie totalement perdu lors de son réveil. Cependant tout au long de cet extrait, les phrases mal formées rédigées par Charlie peuvent conduire à une mauvaise compréhension ou bien une perturbation chez le lecteur peu habitué à ce genre d’orthographe qui n’est pas courante. Charlie devra donc attendre plusieurs mois afin de devenir intelligent, pour cela il devra fournir beaucoup de travail.

 

Selon moi, l’opération que Charlie a subie dans le roman des Fleurs pour Algernon est une source de malédiction car cette expérience va mal se terminer pour lui à la fin. En effet selon le mythe de Prométhée, la science est un don contre la nature c’est-à-dire que les humains n'auraient jamais dû accéder à l'intelligence et à la science, et par conséquent les humains se prennent pour des dieux grâce à la science et aux progrès techniques. C’est ce qui s’est passé chez Charlie où lorsqu’il est devenu intelligent il s’est pris pour un dieu sans se rendre compte, c’est-à-dire un homme qui est fier de lui grâce à son intelligence sur-développée par rapport à son entourage et à ses amis. C’est pour cela qu’au fur et à mesure des jours les gens ne l’appréciaient plus en raison de ses réflexions d’un homme surdoué. Ce qui le conduit même à ne plus avoir d’ami. Et donc pour finir il vivre une lourde conséquence à la fin de l’histoire à vouloir se faire opérer pour être plus intelligent. Et cette conséquence est qu’il va redevenir « bête » comme avant. C’est donc là qu’on peut faire le lien avec Prométhée qui a payé très cher d'avoir désobéi à Zeus (de donner l’intelligence aux hommes) puisqu'il a été condamné à être enchaîné éternellement sur un rocher, au sommet d'une falaise, et à avoir le foie dévoré par un aigle. De même dans la bible où Adam et Eve ayant désobéi à Dieu en mangeant le fruit de l’arbre sous les conseils du serpent pour être plus intelligents ont été punis. Ainsi Adam devait travailler pour apporter nourriture à sa femme, celle-ci sera touchée par des grossesses et son désir se portera vers son mari et celui-ci la dominera. C’est pour cela que Charlie va se poser plein de questions, il va même se demander si ce n’est pas quelqu’un qui lui a envoyé un mauvais sort pour redevenir bête, ainsi il prend à la fin la décision de partir loin d’où il habite pour peut-être redevenir intelligent. Il va lire énormément, passer des nuits à faire des recherches, combattre la régression. En vain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article