Parler, c'est agir par Lilou et Fiona

Publié le par Professeur L

Parler, c'est agir par Lilou et Fiona

 Esclavage domestique 

 

Mesdames et Messieurs, 

Je viens à vous aujourd’hui pour vous parler d’un sujet dont malheureusement on ne parle pas assez. Je vais vous parler de ces gens désespérés, perdus, peinés, misérables, souffrant, condamnés, ceux qui n’ont plus de liberté, plus rien! Peut-être que certains l’ont deviné. Il s’agit de l’esclavage domestique. Oui, cela a été aboli en 1848 mais cela reste encore très courant en France. 8600 personnes en sont encore victimes chaque jour. La plupart du temps, ce sont des individus en manque d’argent, ou des individus qui ont des dettes. Imaginez-vous dans leur situation : quelqu’un vous propose un hébergement, un toit, de la nourriture, alors que vous vous n’avez rien, tout ça si en échange vous devez faire ce qu’ils vous demandent. Vous acceptez. Et c’est de là que l’enfer commence pour ces gens-là. Mais tout ça arrive aussi très fréquemment aux immigrés. Ils arrivent sur le territoire, et ceux qui les accueillent promettent « Logement », « Nourriture », « Argent », « Contre du travail ». Donc eux, voulant sortir de leur misère, sont directement attirés par cette offre, qui pour eux, est fabuleuse. Mais c’est loin de tout ce qu’ils peuvent penser. Une fois arrivés dans le foyer « rêvé », ils remarquent très vite que rien n’est comme ils pouvaient l’imaginer. Pendant leur calvaire, ils subissent : violation, racisme, maltraitance, séquestration, discrimination, impuissance, déshumanisation. Les gens qui les accueillent les privent de leur liberté! puis ils finiront pas en mourir! 

 

Trouvez-vous ça normal qu’un être humain comme vous et moi puisse subir une telle injustice ? Et si c’était vous, que feriez-vous? Comment vous sentiriez vous? On devrait tous trouver ça anormal d’exclure quelqu’un comme nous en raison de sa couleur de peau, de son argent, de sa culture, de sa religion, de son pays, de ses différences. La devise de la France n’est-elle pas : "liberté égalité fraternité" ? Comment certaines personnes peuvent-elles oublier ces trois valeurs, pourtant si importantes pour ce pays, que nous inculquons aux enfants dès leur plus jeune âge ?

 

Nous sommes en 2020 : il serait temps d’arrêter cette abomination. Nous vivons dans les temps modernes, où nous avons tout à disposition, et je trouve ça absurde qu’on puisse encore laisser passer ce genre de délit. C’est un drame pour ces gens-là qui ne demandent rien d’autre que de l’aide. Il faut que ça cesse. Que nous retrouvions l’humanité en nous. On devrait s’entraider, être unis plutôt que de s’enfoncer, et d’avoir de la haine les uns envers les autres. Abraham Lincoln en 1864 disait «Si l'esclavage n'est pas mauvais, rien n'est mauvais. » C’est exact, car si les gens ne trouvent pas que l’esclavage est grave, c’est qu’ils ne trouvent rien de grave, et ça, c’est grave. Pour ce fait, il faudrait être préventif, rompre le silence, ne plus rester témoin de tout ça. Parler. Si vous êtes spectateur d’un tel acte, prévenez la police, ou quelqu’un qui pourrait stopper ça. Parler, c’est agir. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article