Ce soir on se met à "L'Heure d'été" avec Juliette Binoche et Charles Berling sur Arte

Publié le par Professeur L

Paul Cézanne (1839-1906), Bastide du Jas de Bouffan, National Gallery of Art, Washington DC, USA. This is one of the first Provençal paintings in which Cézanne applied the bright palette and free handling he had developed in Paris with Pissarro and the impressionists during the 1870s. The work was most likely executed in the summer of 1874, soon after Cézanne had returned home from Paris. He had written his parents that he hoped his father would finance a long stay at home in Aix: "I shall be very happy to work in the South, where the views offer so many opportunities for my painting."

Paul Cézanne (1839-1906), Bastide du Jas de Bouffan, National Gallery of Art, Washington DC, USA. This is one of the first Provençal paintings in which Cézanne applied the bright palette and free handling he had developed in Paris with Pissarro and the impressionists during the 1870s. The work was most likely executed in the summer of 1874, soon after Cézanne had returned home from Paris. He had written his parents that he hoped his father would finance a long stay at home in Aix: "I shall be very happy to work in the South, where the views offer so many opportunities for my painting."

L'HEURE D’ÉTÉ

 

Film d'Olivier Assayas (2008)

 

Ce soir, sur Arte, à 20h55, on regarde L'Heure d'été d'Olivier Assayas avec Charles Berling et Juliette Binoche.

Pierre Auguste Renoir, La maison d'Essoyes, peinte en 1906.

Pierre Auguste Renoir, La maison d'Essoyes, peinte en 1906.

Dans la belle maison familiale Frédéric, Adrienne, Jérémie et leurs enfants fêtent les 75 ans de leur mère, Hélène Berthier, qui a consacré toute son existence à la postérité de l'œuvre de l'oncle, le peintre Paul Berthier. La disparition soudaine d'Hélène, quelques mois plus tard, les obligera à se confronter avec les encombrants objets du passé. Cette famille, à l'apparence si heureuse, va-t-elle pouvoir rester unie ?

 

Paul Cézanne, Trois crânes, 1898, huile sur toile, 34x60, Detroit Institute of Arts, USA.

 

Olivier Assayas signe un grand drame intimiste, sur un thème douloureux et peu évoqué au cinéma : la transmission et le partage du patrimoine familial après la disparition de l'être aimé.

Le génie du réalisateur réside dans sa capacité à traiter un thème en apparence austère sur un ton élégant, subtil et non dénué de légèreté.

Un grand film sur la famille et sur l'art, dans la lignée des Fraises sauvages de Bergman et d'Un dimanche à la campagne de Tavernier.

Claude Monet (1840-1926), L'Eté, 1874, huile sur toile, 57x80, Alte Nationalgalerie, Berlin, Allemagne.

Claude Monet (1840-1926), L'Eté, 1874, huile sur toile, 57x80, Alte Nationalgalerie, Berlin, Allemagne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article