Les réseaux sociaux : une utopie ?

Publié le par Professeur L

Les réseaux sociaux : une utopie ?

Thème 1 : seuls avec tous

 

Chapitre 1 : une société individualiste ?

 

Séance 1 : mardi 08 septembre 2020

 

Les réseaux sociaux favorisent-ils le lien social ?

 

Les réseaux sociaux favorisent le lien social :

- ils favorisent une meilleure information car tout le monde partage

- l’approche des gens est plus facile : cela permet de vaincre la timidité, et de vaincre les distances (sociales et spatiales)

- on peut rassembler des groupes ou une population pour faire entendre une cause (Black Lives Matter)

- on peut retrouver la trace de proches disparus et aider à mobiliser plus de personnes pour retrouver des disparus

- les réseaux sociaux favorisent l’émergence de nouveaux talents qui rassemblent des gens autour d’eux

Les réseaux sociaux : une utopie ?

Les réseaux sociaux ne favorisent pas le lien social :

- les réseaux sociaux favorisent l’hypocrisie (en gérant son image on ment sur soi, on ne montre que ce qu’on veut)

- les réseaux sociaux favorisent l’agressivité, la violence (l’anonymat, Twitter)

- les réseaux sociaux favorisent la promotion de soi, et donc la comparaison et la jalousie

- les réseaux sociaux dégradent le climat social en favorisant la propagation de rumeurs et de fausses informations

Les réseaux sociaux : une utopie ?

Séance 3 : mardi 29 septembre 2020

Support : Derrière nos écrans de fumée (documentaire Netflix)

Objectif : comprendre l’économie des réseaux sociaux et leur impact sur les individus et la société

 

Il s’agit de trouver pour les réseaux des stratégies pour attirer et rester le plus longtemps sur leur plateforme.

 

Techniquement la plateforme est gratuite, mais cela implique que le produit vendu, c’est nous, les internautes.

Les réseaux sociaux : une utopie ?

L’économie des réseaux sociaux repose sur l’addiction.

Les internautes donnent aux réseaux non pas de l’argent mais leurs données, leur temps, l’attention.

Même ceux qui ont travaillé pour les firmes (Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, Whatsapp…) se rendent compte que le résultat aboutit à l’effet inverse du but escompté : les réseaux ne construisent pas une communauté solidaire mais exploitent les données des individus.

Cela peut favoriser l’usurpation des identités

- le risque principal : nos informations privées deviennent publiques

- nos données peuvent tomber entre les mains de personnes mal intentionnées (le chantage)(piratage)

- en donnant notre vie aux réseaux sociaux, notre vie ne nous appartient plus

- nous donnons un pouvoir considérable aux réseaux sociaux qui peuvent nous surveiller et nous manipuler : il y a le risque de faire émerger un pouvoir totalitaire qui menace la liberté des individus

Les réseaux sociaux : une utopie ?

-dans les réseaux sociaux, la principale valeur que tout le monde cherche, c’est la reconnaissance sociale (un maximum de like)

- les like produisent de la dopamine (l’hormone de la joie) et notre cerveau en redemande

- or la sensation éprouvée est éphémère et nous pousse à en redemander

- cela favorise le vide en chacun de nous

- on pense choisir librement nos communautés, nos liens sur les réseaux sociaux mais nos choix sont déterminés par les algorithmes : les algorithmes menacent notre liberté

Les réseaux sociaux : une utopie ?

- autre problème : les réseaux nous enferment dans notre propre champ d’actualité : ils ne nous donnent pas forcément des informations vraies, mais seulement des informations, des réponses, des opinions que nous voulons voir, qui correspondent à nos habitudes de recherche

- les réseaux sociaux nous enferment dans notre monde, et nous séparent de la réalité et de la vérité

- conséquence politique des réseaux sociaux : la société se divise en ghettos, en atomes individualistes

- la propagation des fausses rumeurs et l’enfermement des individus dans un système d’informations séparées de la réalité et de la vérité entraînent la déstabilisation de nos sociétés

- les démocraties sont menacées

Les réseaux sociaux : une utopie ?

Publié dans Culture générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article