La mandarine de Sylvie, Sabine, Julien et Guillaume

Publié le par Professeur L

C'est une sphère blonde et rousse, colorée de tâches de rousseur, comme un souvenir de ses voyages en Orient. Elle en a gardé une cicatrice. Bossue, molle, fraîche et morose, refermée sur elle-même, introvertie mais pressée de vivre, elle ne demande qu'à s'ouvrir au monde en murmurant : " Goûte-moi ! "
Elle n'est pas farouche : elle sait faire preuve de douceur maternelle avec celui qui sait la déshabiller. L'envers de ses fesses cunéiformes est courbé : c'est L' Origine du monde. Sa chair est ferme, son parfum bon marché, fruité et acide. Pulpeuse et sensuelle, c'est un hymne à la fécondité. Elle palpite, sucrée et juteuse, dans le fusionnement des sens. 
Tout son être éclot comme une fleur, et se dissémine en un essaim d'abeilles. Accueillante et généreuse, son nectar envahit la bouche. Solitaire et solidaire, elle se donne à tous. 
Puis, elle laisse, suave, sa chrysalide, comme un témoignage de son existence éphémère. Il reste de son passage magique ses oripeaux parfumés, nonchalamment déposés. 

mandarine2.jpg

Commenter cet article

Julien 11/12/2007 21:48

Belle écriture collective, bel exemple d'émulation, c'est un bel ouvrage! De plus, j'ai eu la chance d'écouter ce texte de la bouche d'un grand lecteur qui y a mis beaucoup de passion et de sensualité...

Gérard 11/12/2007 18:07

C'est vraiment un très beau texte : bravo !

Professeur L 11/12/2007 18:09

Ce sont les élèves qu'il faut en effet féliciter chaleureusement. Un bel exemple d'intelligence collective.