L'amant onirique de Manon et Noémie

Publié le par Professeur L

L'AMANT ONIRIQUE 

            C' était une jeune fille, qui s'appelait Mathilde, elle était âgée de dix-huit ans donc elle était majeure. Elle était étudiante en physique quantique. Elle aimait profiter de sa vie, comme les jeunes de son âge, comme sortir entre amis, aller en boîte! Mais aucun garçon n'aimait sortir avec elle, parce qu'elle était assez ronde avec des lunettes aussi ronde qu'elle, yeux verts et de très courts cheveux.        

Elle aurait voulu avoir un autre style mais ses parents n'avaient pas assez d'argent. Quand Mathilde sortait avec ses camarades de classe, elle s'ennuyait à mourir, parce que ses amis, n'avaient pas les mêmes loisirs qu'elle. Alors elle préférait rester seule et consacrait sa vie à la science, pour ses études, et avoir un bon métier.

Un soir, elle était tellement fatiguée de travailler à la bibliothèque qu'elle partit se reposer et s'endormit. Mathilde fit un rêve très étrange : elle se retrouva au dix-neuvième siècle, elle était près de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Affolée, elle courut dans tous les sens et heurta un jeune homme grand, brun, aux yeux bleus élégamment vêtu et séduisant. Le jeune homme l'invita à déjeuner puis ils allèrent au bal. Elle se réveilla en sursaut, et se demanda si c' était un  rêve ou la réalité.

Elle se regarda dans le miroir et se dit que ce n'était qu'un rêve. Elle se prépara pour aller à l'école, et partit pour une journée de cours. Toute la journée elle songea au rêve, et au mystérieux jeune homme qui la fascinait. Elle rentra chez elle, très épuisée. Elle s'allongea dans le canapé et s'endormit. Cette fois-ci elle se retrouva à Séoul en Corée, au dix-septième siècle. C'était un beau paysage, avec beaucoup d'espaces verts, plein de belles fleurs exotiques, parfumées et bigarrées, au bord de la mer. Tout à coup, elle retrouva le mystérieux jeune homme qu'elle avait rencontré dans son rêve précédent à Paris, au dix-neuvième siècle. Ils se baladèrent sur la plage et le jeune homme l'invita à boire un verre de thé, et lui offrit un collier de perle.

 

            Mathilde était au paroxysme de l'émerveillement en compagnie du mystérieux jeune homme dont elle ignorait encore le nom. Ils parlèrent d'amour et ils s'embrassèrent. Ils éprouvèrent l'un pour l'autre de l'affection. Elle n'aurait jamais voulu se réveiller. Le lendemain matin, en se regardant dans la glace de la salle de bain, elle remarqua qu'elle avait le collier autour du cou. Elle se disait que peut-être sa vie monotone d'étudiante n'était que le cauchemar d'une comtesse parisienne du dix-neuvième siècle ou d'une princesse coréenne du dix-septième siècle. Elle s'interrogea sur ce qui lui arrivait. La première fois, quand elle s'était réveillée, elle avait une rose dans ses mains, elle se disait qu'elle l’avait peut-être cueillie, mais cette fois-ci elle avait un collier de perle à son cou.

Elle était certaine qui ne s'agissait que d'un rêve mais le collier autour de son cou la troublait.

 

            La troisième nuit, ce qu'elle redoutait et désirait en même temps se produisait : elle se retrouva dans un lieu qui ressemblait à un palais andalous. Au quatorzième siècle, elle fut accueille par le même jeune homme énigmatique. Mais cette fois-ci il était habillé en chevalier. Le mystérieux chevalier, lui expliqua calmement que la vraie vie était ailleurs. Mathilde se demanda si tout cela avait un sens, et se jura de ne rien dévoiler à personne de cette histoire, car elle serait sûrement prise pour une folle et internée à l'hôpital psychiatrique...

Mathilde s'inquiétait pour sa santé car chaque rencontre dans ses rêves l'épuisait jusqu'à en devenir malade. Le chevalier proposa que Mathilde renonça définitivement à sa vie, à son époque.

Mathilde ne savait toujours pas qui était réellement le jeune homme. Alors Mathilde se demanda si elle devait continuer de vivre son amour ou s'occuper de sa santé.

 

            Au quatrième rêve, elle se retrouva dans une pièce d'un château où elle retrouva le jeune homme et lui dit : « Vous apparaissez tout le temps dans les rêves, mais pourquoi jamais dans la réalité ?» Le jeune homme répondit : « Au Moyen-Age, une vieille sorcière dont j'avait refusé les services, m'a jeté un sortilège : c' est pour ça que j' apparais seulement dans les rêves mais pas dans la réalité ».  Il lui demanda d'aller jusqu'à sa tombe qui se trouvait au cimetière Père- Lachaise à Paris.

Alors, Mathilde alla au cimetière et retrouva la tombe du jeune homme qui était dans un petit coin. Elle prononça une formule magique que lui avait donné son amant, et le jeune homme sortit de la tombe, puis remercia Mathilde. Il l'embrassa et Mathilde se rendit compte que c' était la réalité. 

Quelques mois plus tard, ils partirent en voyage autour du monde, Mathilde montra à son nouvel amant, toutes les beautés de ce monde. Parfois, il lui arrive encore de douter de la réalité de cette aventure. Mais même s'il ne s'agissait que d'un rêve, celui-ci est plus vivant et plus réel que la réalité elle-même.

 

Commenter cet article

guillaume lavernhe 01/04/2010 13:16



 


Il était une fois un petit couple de jeune marier qui se baladait dans un grand champ de fleur. En le traversant il virent la silhouette d'un petit animal sauter a
travers le champ. Il s'approcher d'un air curieux et d'un coup la créature sauta sur angélique qui tomba en a arrière. Son mari tellement surpris ne put la rattraper la créature qui etait d'un
bleu persan qui avait des yeux rouge vif avec les paupière qui se fermais sur le cote une petite queue a l'arrière et tes petite pattes avec des coussinet comme un chat. D'un coup il se coucha
sur le ventre d'angélique et s'endormit tranquillement. Comme si de rien était angélique toute en émoi ne savait pas quoi faire James qui était terroriser dit a angélique :


«surtout chérie ne bouge pas


-d'accord je vais essayer


-très bien je vais essayer de l'enlever ne bouge pas»


Au moment ou James souleva la créature elle s'accrocha au pull d'angélique. La créature griffa James et de réflexe James frappa le monstre le petit animal se mit a
larmoyer. Alors de pitié angélique la pris dans ses bras pour la rassurer. Car elle compris que la créatures ne leur voulait pas de mal mais quelle cherche juste de l'affection. Elle regarda ou
le regard du montre se portait elle y regarda aussi et vu une grosse silhouette. Elle dit a son mari qu'il devrait mieux partir. Alors il partir en emmenant la créatures chez eux. Une fois
arriver cher eux il mirent la créatures dans un petit berceau qui était prévue pour le futur bébé. Même si quel semaine plus tôt ils avaient appris que il ne pourrait jamais en avoir car James
était stérile. Une fois la créature endormie il discutèrent


«angélique: James je voudrai la gardé


«James: non il ne vaudraient mieux la ramener ou on la trouver


-mais s'il te plait on ferra attention


-non chérie je ne préfère pas


-mon cœur si nous fessons attention il n'y aura pas de problème


-toi quand ta quel que chose dans la tête ses impossible de te l'enlever bon d'accord


-merci mon cœur»


Alors il garder la créature et la nommer SNOW.


Le matin quand il se réveilla il lui donner a manger. Cela dura plusieurs années trois ans en tout. Snow avait grandi et beaucoup grossit bien sur il vivait dans
une plus grande maison. Ou il pouvait mieux le cacher et quelque mois plus tard ils virent dans un journal que 3 meurtre avait été commis. Pas loin d'où il avaient trouvé Snow alors il allèrent y faire un tour une fois il découvrir que c'était une créatures qui avaient tuer les
trois personnes. Le couple demander au policier a quoi ressemblai la dentition de la créatures les policier leur répondis qu'il n'avaient jamais vu ça la dentition était composer de trois ranger
de dents et tout de suite il pensèrent a Snow qui avaient la même dentition.




«Tu penses a la même chose que moi James




-oui je pense




oui ses peut-être un parent de Snow




oui tu a raison»




Alors ils attendirent un petit mois que l'enquête se termine ou du moins que les policier ne soit pu sur le lieu du crime. Alors il si retourner en emmenant Snow et
une fois arrive il chercher dans le champ un peu partout. Et au bout de deux petite heure de marche ils virent une sorte cavité il descendis dedans et virent quelque tas d'os humain éparpiller et
ronger un peut partout. Et d'un il entendue grogner alors il se retourner et virent une énorme créature le portrait crache de Snow en dix fois plus gros. Et d'un coup elle sauta sur James et le
sentit alors elle reconnu l'odeur de Snow surement son enfant alors quelle a la attaque James. Snow qui était rester dans la voiture arriva in extremis. Alors Snow défendu James
en s'interposait la mère se leva et recula. Alors de courage Angélique se mettait entre la mère et Snow et demanda a Snow de choisir. Alors d'un coup une lumière rouge entoura Snow et les 3
personne décédé se réveiller cher eux ainsi que tout les ancien meurtre. Après que la lumière fût disparu Snow se demanda s'il devait choisir sa mère biologique de la même race que lui ou la
famille qui la élevé et aimer.



professeur EG 08/02/2008 16:21

C'est une histoire touchante et bien rédigée.  Bravo, J'attend la suite...

Professeur L 06/02/2008 18:06

Ces élèves ont en effet très bien travaillé sur cette nouvelle. On peut les féliciter, et espérer qu'elles maintiendront le même niveau et la même qualité dans leurs futures rédactions. Professeur L

4*2 06/02/2008 15:13

L''histoire est très bien écrite, c'est une très bonne intrigue, bon je crois que j'ai mis assez de "très" donc à bientôt...

manon 06/02/2008 14:23

coucou monsieur, oui c'est notre histoire.vous nous avez beaucoup aidezbisous