La nuit du loup-garou de Benjamin

Publié le par Professeur L


LA NUIT DU LOUP GAROU

 

L'histoire que je vais vous raconter paraîtra peut-être à certains d'entre vous complètement extravagante. Cette histoire est en effet incroyable, et c'est pourquoi  j'éprouve le besoin de l'écrire.

 

Un homme d'une vingtaine d'années, brun aux yeux marron,  qui venait  d' emménager dans l'immeuble d'en face, paraissait d'une étrangeté comme un homme qui allait se faire exécuter. Je ne me doutais de rien, jusqu'au jour où je décidai d'aller voir sa boîte aux lettres, mais son renseignement était vierge.

Le lendemain matin, en passant ma tête par la fenêtre,  je vis l'homme qui mangeait de la viande au petit déjeuner. Le soir, en revenant d'école, je l'observais comme un chasseur épiant sa proie. Mais la nuit de la pleine lune, un hurlement très impressionnant m’avait réveillé. Je regardai par la fenêtre et je vis se transformer des griffes sur sa main. Ses vêtements se déchirèrent et des poils poussèrent le long de son corps et il grandit d’un mètre de hauteur. Je n'en croyais pas mes yeux : mon voisin, un loup garou ! Il s'en alla en sautant de sa fenêtre (au moins cinq étages) et il s'en alla en courant.

 Le lendemain, je racontais ça à mon copain mais il ne me croyait pas. Pris dans une angoisse profonde, je décidai d'aller tuer le loup garou. Je décidai d’aller à la bibliothèque et je pris des renseignements : le loup garou peut mourir avec une balle en argent. Je rentrai chez moi et pris des fourchettes. Mon père avec une collection de balles d'argent et il avait un fusil chez mon grand père. Je le pris et j'allai chez moi pour me préparer à l'affrontement lors de la pleine lune demain. 

 Le jour arriva. Le soir était là et la pleine lune aussi. Je regardais les alentours du parc et je le vis, avec des cadavres d'animaux : des lapins, des chouettes… Il s'en alla dans une grotte abandonnée : je le suivis. Tous ces cadavres me donnaient la nausée, mais je pris le fusil et lui tirai dessus, il se remit debout et il m'attaqua. Il me griffa au dos avec puissance et sauta sur moi, je pris le fusil et je tirai sur son cœur avec une balle en argent. Il mourut.

Quelques jours plus tard, le maire de la ville m'invita pour un entretien et il me remercia parce que la ville était enfin débarrassée de ce monstre. Mais la blessure que cette créature diabolique m'avait infligée est aujourd'hui cicatrisé. Tout est redevenu normal, ou presque : depuis quelques temps, je ressens une attirance étrange pour la viande crue. Demain soir au restaurant, je commanderai de la viande bien saignante.

 

 

fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maeva alidor et alleau alicia 01/04/2010 13:24



 


 


 


 


L'Oracle


 


Après avoir lu cette histoire vous ne pouvez plus retourner en arrière , faites le
bon choix...


 


 


 


Tout a commencé le trente et un octobre je venais tout juste d'emménager dans cette ville réputé pour être le lieu ou plusieurs fait surnaturels ce sont produit. Et aucune explications a ces fait n'ont su
rassuré les habitants. Vue que je n'avais aucun amis ici , je préférais me plongée dans la lecture. Mais ce jours la j'avais finis tout mes livres. Puisqu'il n'allait pas tarder à faire nuit je
me précipita vers la librairie la plus proche , pour ne pas m'ennuyer ce soir la. Le chemin était très court mais le fait de le faire dans l'obscurité ne me rassurais pas. Enfin arriver a la
librairie j'entrai dans le magasin mais aucun vendeur n'étais la pour m'accueillir , c'était vraiment très troublant... Je pris la BD qui me paressais la plus intéressante de couverture et
seulement a ce moment la le vendeur arriva avec son visage doucereux, son nez crochu et me dit : . Je lui ai sourit bêtement avant de lui répondre : > . Je rentra cher moi et observa pendant un instant la couverture , elle était
argenté , noir elle brillait de partout, J 'étais plutôt satisfaite de mon choix. Je me mis ensuite a ouvrir l'ouvrage . Mais ces avec surprise que je vue qu'il n'y avait rien, strictement
rien. Toutes les pages étaient blanches. J'essayais de trouver une explication a tous cela. La première explication qui me venait a l'esprit était que je m'étais fait arnaquer par ce libraire et
la deuxième était que le livre était fait comme sa. Que penser ?.. Je décida de repartir a la librairie pour me plaindre , mais au moment de partir j'ai vue qu'une page de la BD venait
d'apparaître. C'était le choc je ne trouvais aucune explication logique et rationnel .Je décida de lire la seule et unique page qu'il y avait. Sure cette page était inscrit,le même nom que moi
pour le personnage principal et aussi qu'elle se coupa le doigt avec une feuille et qu'elle ce brula quand avec de l'eau chaude quand elle voulut rinçais son sang. Très déçu de n'avoir pu lire
qu'un extrait du livre. Alors je décida donc de faire mes devoirs. Mais en prenant une feuille je me coupa le doigt donc j'allai me rinçant je me brûla. Au début tout cela n'était pour moi qu'une
simple coïncidence. Et je ne voulais faire aucun lien entre l'héroïne et moi. Au fur et a mesure que la soirée avançais des pages apparaissait. Toute cela me laissait perplexe. J'étais tellement
intrigué par le mystère de cette BD que je voulu lire les autres pages qui venait tout juste d'apparaître. L'héroïne entendait des bruits étranges provenant du rez -de- chausser. Elle descendit
voir ce que c'était mais elle trébucha et tomba dans les escaliers. Heureusement elle se releva juste avec un mal de dos, mais ensuite elle vue que sa porte d'entrer était ouverte et la ferma
mais elle vue une citrouille sur le paillasson ou dessus était inscrit en rouge sang : >. Puis l'homme arriva en face d'elle avec un
couteau pour la poignarder , et sont sang coula et se fit la dernière page. A ce moment la je cru mourir, mon destin était la devant moi ma vie devait s'achever. Je pris une décision, celle de ne
pas répondre au téléphone et de partir de cette maison. Mais a cette instant le téléphone sonna j'avais si peur et si c'était mes parent ? Je pourrais leurs demander de l'aide. Donc je répondis
mais avec le ventre nouée. C'était une voix roque et mystérieuse celle de l'homme du livre. Il me répéta exactement les même mots qu'il y avait marquer dans la BD. Je pris mon sac et le livre en
vitesse pour sortir mais il était la devant moi , que faire ? Je partis en haut en gardant l'espoir de trouver une issue mais j'étais piégé. Je pris mes ciseaux et se coupa ce livre de malheur en
deux. Mais il réapparut intacte sur mon lit. Alors je me suis souvenu de se qu'on faisait au sorcière moyen age. On les brulaient, je pris un briquait et la regarda s'enflammer et la l'homme qui
était en face de moi disparu et ne laissa aucune trace de son passage. A ce moment la mes parent arrivèrent et me virent en larme , je leurs expliquèrent mon aventure. Le lendemain matin nous
somme partis sans connaître le secret de cette BD.



sophie 01/04/2010 13:24



 


 


Monsieur Planchon


 


Monsieur Planchon dans l'église prier . Dans l'église,il y a le prêtre il priait. Monsieur Planchon fait sa prière
. Il était huit heures. Il rentra chez lui et un peu plus tard, le prêtre on le retrouve allongé par terre avec un couteau dans le cœur . Le prêtre était là, allongé avec ses longs cheveux noirs
le sang glougloutait comme de la lave , le couteau était là , planté dans son cœur , il était tout noir sur le couteau était écrit « vengeance ». L expression de son visage était pâle
comme si quelqu'un lui avait fait peur. Sa bouche était grande ouverte comme s'il avait crié. La police enquête , interroge tout le village sauf monsieur Planchon Il dit « oui je l'ai vu
hier il était en train de prier comme tous les jours »Mais après je suis parti je suis rentrer cher moi . Vers huit heures trente- cinq,la police continuait a enquêter mais aucun indices .
Ils ont chercher toute la nuit, mais ils n'ont rien trouvé. Ils se posent des questions le prêtre est dans la marge mais tout a coup il se réveille mais devant lui il se trouve un vielle homme il
est grand ,des cheveux noir , il a des yeux noir , il est habillé tout en noir, son visage exprime de la colère. Mais devant lui se trouve un vieille homme avec un regard vicieux avec des cheveux
noir il est habillé en noir avec des chaussure noir pointu . Le vieille homme lui dit si tue par treize personnes avant minuit tu connaitras jamais le repos éternelle . Le prêtre se pose des
question « Mais je vie un cauchemar? » «  mes pourquoi il a choisie moi et pas quelqu'un d'autre ? »  Le prêtre se pose des question mais il va exécuté les ordres il
veut pas qu'il lui arrive malheur. Donc il tua la première victime avec un couteau planté dans le cœur il tua la deuxième personnes il la brûla . La troisième personnes a été pendue , la
quatrième personne est morte avec une balle dans la tête . Puis la cinquième personne il m'est la victime dans un sac poubelle puis la jeta dans la mer . La victime suivante est morte car lui a
arraché le cœur .La huitième victime se fait rentre des piques dans le corps . Monsieur Murder se fait décapiter . Neuvième personnes va apprendre a voler . Dixième personnes a servi a manger
pour le chien . Pour la onzième personnes il lui met des médicaments dans son son verre, puis la victime fait une crise cardiaque . La douzième personnes est morte coulée. Enfin la dernier
victime lui a ouvert le corps en deux puis il lui arrache les boyaux. Le vieil homme réapparait est lui dit,sais bien tu a accomplie ta mission maintenant tu sera mon bras droit tu cherche les
âmes pour moi éternellement .


 


 


 


 


 


 


 


 


 



funenga lauralie 28/09/2008 10:25

J'espère que c'est, lui que que nous allons voir demain !Car il es trop bien.