Le trésor mystérieux d'Arsène et Tristan

Publié le par Professeur L

LE TRESOR MYSTERIEUX


Château de Pierrefonds
(Source :
www.compiegne-tourisme.fr)

Il était une fois une famille qui vivait dans une cabane très petite. Cette famille était composée de deux garçons et de leur mère. Leur père était décédé à la guerre. Maxime, l'aîné, était âgé de treize ans. Il était brun, ses yeux étaient bleus et il était le bouc-émissaire de la famille. Alexandre, le cadet, avait neuf ans, les cheveux grenat, les yeux vert, et il était l'enfant préféré de sa maman.
Les enfants n'étaient pas bien nourris, car leur mère n'avait pas un revenu suffisant. Un jour, alors que leur mère était au travail, ils partirent avec leurs haillons vers un château car une légende racontait que ce château possédait un trésor. Mais personne n'en est ressorti vivant. En route, Alexandre se posait des questions :
- Va-t-on trouver le trésor, Maxime ?
- Peut-être, je n'en suis pas sûr.
- D'accord, mais maman me donnera tout le trésor, si on le trouve.
C'est sur ces mots qu'ils virent le château. Ils entrèrent dans le château sans se soucier du danger. A l'intérieur, le château était sombre et humide. Et soudain ils virent une lumière qui était celle d'une bougie et à côté se trouvait une liste d'épreuves, accompagnée d'une clef. La première épreuve devait être accomplie dans la salle que la clef permettait d'ouvrir. Une fois après avoir ouvert la porte, ils entrèrent. Soudainement la porte se referma et ils aperçurent à leur grande déception un monstre gluant comme du chewing-gum. Alexandre terrorisé dit d'un ton sec et tremblant :
- Maxime, protège-moi, sinon...
Maxime répondit d'un ton héroïque :
- Très bien n'aie pas peur !
Maxime ramassa un bâton et partit au combat. Maxime se battit de toutes ses forces mais sans succès. Alexandre pleurait de peur et bit que le monstre réagissait au mouvement, mais son point faible était qu'il ne voyait pas. Alexandre rappela à l'order son frère. Ils élaborèrent une stratégie. Alexandre prit un bout de bois et fit énormément de mouvements pour attirer le monstre. Tandis que Maxime arracha une dalle et la lança de toutes ses forces sur le monstre. Le monstre explosa et laissa tomber la deuxième clé. Alexandre dit joyeusement à son frère :
- On a réussi ! C'est grâce à moi !
- Oui, un peu.
Ils examinèrent la pièce. Ils aperçurent beaucoup de racines et de toiles d'araignée. Alexandre vit la deuxième porte et l'ouvrit. Là, ils aperçurent une fleur immense qui crachait du feu. Comme la dernière fois, Alexandre avait plus que jamais la chair de poule. Maxime, à son habitude, voulut défendre son frère. Mais le monstre terrible était bien plus puissant que ce que l'on imaginait. Maxime eut une idée de génie.
- Je vais attirer le monstre sur ces racines, pour qu'il soit obligé de cracher du feu. J'éviterai l'attaque de la plante, et le feu lui brûlera ses racines.
La stratégie réussit à merveille. Mais la plante injecta du poison avant son dernier souffle. Ils trouvèrent encore une clé qui semblait être la dernière. Ils trouvèrent encore une porte, mais un problème survint. Au lieu de rencontrer un monstre, ils ne virent que trois chemins. Un message était écrit sur un mur. Il disait :
" Un des trois chemins vous guidera vers le trésor, mais si vous vous trompez, vous irez vers la mort."
Maxime dit :
"Comment va-t-on faire ?"
Quand ils se souvinrent de ce qu'ils avaient apeçu à l'entrée : "si vous trouvez trois chemins vous irez toujours à droite."
Le message avait été écrit par un chercheur. Immédiatement, Alexandre voulut partir mais soudain son frère le retint. Maxime dit :
- C'est peut-être un piège, n'y va pas !
Alexandre répondit :
- Mais que peut-on faire d'autre ?
Donc les frères s'élancèrent. Soudain ils virent un noir total. Maxime pleurait, pleurait. Il dit :
- Nous ne nous en sortirons pas indemnes.
Alexandre ne peut répondre. Maxime devint terrorisé. Et là, comme par miracle, ils entrèrent dans la salle et rencontrèrent le diable en personne. Maxime ne pouvait plus bouger à cause de sa peur. Donc Alexandre partit au combat pour vaincre le diable. Alexandre prit l'épée trouvée dans la salle précédente et transperça le corps du diable. Cela ne lui fit rien. Soudain Alexandre regarda le diable face à face. La créature était rouge comme le sang, noire comme les ténèbres. Maxime dit :
- Regarde Alexandre, sur le mur, il y a écrit quelque chose.
Alexandre regarda et ce qu'il y avait écrit : "pour vaincre le diable il faut le toucher d'une main pure."
Alexandre ne pensait pas être pur mais il s'élança. Il évita un coup de fourche et toucha le diable. Après cet exploit, la salle s'éclaira et le diable explosa. Maxime pouvait à nouveau marcher. Alexandre ne se rendait pas compte de ce qu'il avait fait. Comment lui, celui qui avait fait tant de bêtises, pouvait-il être pur ? Les frères trouvèrent le trésor rempli de bijoux et de pierres précieuses. Fiers, ils rentrèrent chez eux avec leur trésor. Leur mère était morte d'inquiétude. Elle les embrasse et leur servit un bon repas. Mais deux heures plus tard, les frères suffoquèrent à cause du poison que leur propre mère avait mis dans la nourriture. Ne pouvant plus les nourrir, elle préférait les tuer. C'est alors qu'elle finit par découvrir le merveilleux trésor dans les affaires de ses enfants. Leur mère, triste de la mort ses enfants, retrouva vite le sourire car elle était riche. A présent, elle pouvait tout s'offrir. Tout, sauf la vie de ses fils !

MORALE

Même en étant misérable
Tout enfant est serviable
Il ne faut pas préférer un de ses enfants
Mais les aimer tout autant
Même le frère cadet
Peut étonner
Mais rien ne peut les remplacer
Même toutes les richesses du monde entier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :