Psyché selon Margaux

Publié le par Professeur L

Le soir venu, après cette aventure du soir, Cupidon alla se coucher avec de douces pensées.
Pendant la nuit, il rêva de Psyché son amour.
Pour lui, ce rêve était un agrément. Dans son rêve, elle était merveilleuse comme une journée de printemps. Son teint était rosé et mordoré, il se reflétait au soleil. Son visage était étincelant, où se dessinaient une bouche et des yeux dignes de la plus belle femme du monde.
A travers ses pensées, Cupidon imagina ses seins et son corps fin comme une gouttelette d'eau. Elle avait une taille et des hanches comme une déesse. Ses jambes ressemblaient à des rameaux. Par la transparence de ses vêtements, il pouvait presque voir tout son corps.
A ses yeux, elle était magnifique, radieuse comme l'aurore.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article