Psyché selon Anne

Publié le par Professeur L

Psyché était belle comme le jour, comme lorsque le soleil se trouve à son zénith. Sa silhouette féminine possédait une taille naturelle de guêpe, et de longues jambes. Sa démarche était si fragile que l'on avait l'impression que souffler sur elle la renverserait. Sa poitrine semblait deux fruits plus beaux que le fruit le plus beau de toutes les corbeilles à fruits du plus beau des dieux. Sa peau était douce et pulpeuse, moelleuse comme son édredon de plumes. Cette peau pâle contrastait avec ses joues, quant à elles roses. Son cou mince rehaussait ses épaules douces et maternelles. Sa bouche était d'un framboise clair, rappelant les cerises pas intégralement mûres. Ses dents étaient de nacre et ses yeux turquoises étincelaient comme les éclats du soleil sur les flots se brisant sur la jetée du port de Nice. Ses cheveux tombaient en cascades brune chocolat sur ses épaules et son nez était le plus fin et le plus délicat de tous les nez. Bref, elle était littéralement la plus belle de toutes les jeunes filles à marier.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article