Enfants soldats par Chloé et Marie

Publié le par Professeur L

Où vont tous ces enfants

Drogués, violés

Et armés

Jusqu'aux dents ?

Ces petits soldats qui n'ont pas le temps

De jouer à la balle ni au toboggan ?

Cette machine monstrueuse

Qui touche ces enfants avec leurs mains creuses

Tout au long de la journée

Ces derniers se font surexploiter.

La mort les attend, et n'a pas de pitié

Pour ces êtres sans défense

Qui n'attendent que la clémence.

Chaque seconde face à la mort

Ces pauvres petits qui valent de l'or

La chance ne leur sourit pas

Si seulement la chance pouvait tourner

Au moins une fois !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 04/03/2010 22:16


Ah merci monsieur, je vais faire tout ce que vous m'avais dis.
Je pense que je vais y arriver. Je dois juste faire l'introduction d'un commentaire composé sur Le Tartuffe de Moliere, dans une tirade de Cléante dans le premier acte scène 5.
Et encore merci pour moi et Chloé de nous avoir consacré autant de temps pour rédiger tout ces conseils.
Bien amicalement, Marie.


Professeur L 04/03/2010 23:15



Bonsoir Marie,

C'est un plaisir pour moi de vous aider. Quelques pistes de réflexion :
Concernant le passage que tu dois étudier, qui est un réquisitoire (une dénonciation) contre les faux dévots, et un éloge de la véritable piétié, n'oublie pas qu'hypocrite vient du grec
hypokritès qui signifie acteur. Les faux dévots sont de mauvais acteurs, toujours dans la théâtralité. C'est le cas du personnage de Tartuffe qui est  un personnage dont le rôle est
de jouer un rôle (celui de dévot), et qui fait du théâtre dans la pièce de Molière, du théâtre dans le théâtre.
Je te conseille de rattacher cette critique acerbe des faux dévots à un passage d'une autre pièce de Molière, Dom Juan (acte V scène 2, tirade de Dom Juan : éloge ironique des faux
dévots assimilés à des grimaciers, de mauvais acteurs dangereux car manipulateurs pervers qui se font passer pour des personnes pures, déguisées sous le manteau de la religion).
Il serait à mon avis intéressant de montrer comment Molière oppose l'hypocrise à la vraie dévotion, afin de rendre la vue à Orgon, qui est complètement dupe. (Molière dans Tartuffe
montre la différence entre la duplicité, incarnée par Orgon, et l'hypocrise, incarnée par Tartuffe : l'hypocrite trompe les autres mais a conscience que ce qu'il dit est mensonger, tandis que le
dupe est ignorant, inconscient, il se trompe lui-même en ignorant que ses idées sont mensongères).
Quels sont les procédés d'écriture utilisés par Molière pour dénoncer l'hypocrisie des faux dévots et l'opposer à la vraie dévotion, sincère et douce ? (le portrait satirique des faux dévots qui
compose le réquisitoire se double d'un éloge de la vraie dévotion à travers les portraits de caractères saints...)

Voilà, je ne veux pas te noyer sous un océan d'informations, sache utiliser ces pistes de réflexion à bon escient.
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE

ps : si tu le souhaites, et si tu en as la possibilité, tu peux m'envoyer ton travail  sur le blog afin que je puisse t'apporter des conseils plus précis.






Marie. 03/03/2010 14:59



Bonjour Monsieur.
J'aimerais avoir quelques conseils pour le commentaire composé. Surtout pour les axes, je n'arrive pas à les trouver ; enfait j'aimerais juste savoir si il y a une méthode particulière ou
des questions à se poser ou si c'est juste moi qui ny arrive pas.
 Bien amicalement, Marie.



Professeur L 03/03/2010 21:30



Bonsoir Marie,

Le commentaire composé n'est pas un exercice indépassable. N'importe quel élève, qu'il soit littéraire ou non, peut y arriver. Il te suffit d'avoir les bons réflexes, de te poser les bonnes
questions et de travailler avec méthode pour y arriver.


Quand tu lis un texte dont tu dois faire le commentaire composé, je te conseille de faire de la manière suivante au brouillon :

1. Lis le texte afin de comprendre de quoi ça parle (qui parle ? A qui ? De quoi ça parle ? Que se passe-t-il ? Pourquoi ? Où et quand la scène se passe-t-elle ?)
2. Une fois que tu as compris de quoi ça parle, essaie de reformuler chaque scène et chaque idée avec tes propres mots.
3. Essaie de trouver différents thèmes dans le texte. Si tu n'arrives pas tout de suite à trouver des thèmes, analyse chaque phrase ou chaque paragraphe en répondant aux questions suivantes :
- quel est le type de texte ? Roman ? Théâtre ? Poésie ?
- quelle est la nature du texte ? Récit ? Description ? Explication ? Argumentation ?
- qui parle et à qui ? A quelle personne le texte est-il écrit ?
- Quel est le point de vue du narrateur ? Omniscient ? Interne ? Externe ?
- Quel est le discours utilisé ? Discours direct ? Discours indirect ? Discours indirect libre ?
- Quel est l'effet produit par le discours direct ? Le discours indirect ? Le discours indirect libre ? Le point de vue utilisé ?
- A quel temps le texte est-il écrit ?
- Quelle est la valeur de ce temps ? Pourquoi l'auteur utilise-t-il ce temps ?
- Y a-t-il un champ lexical ? Lequel ?
- Y a-t-il un vocabulaire mélioratif (positif) ou péjoratif (négatif) ?
- Quelles sont les figures de style utilisées ? (comparaison, métaphore, anaphore, personnification, oxymore, parallélisme...)
- Quels sont les effets produits sur le lecteur par les figures de style ?
- Les phrases sont-elles simples (avec un seul verbe), nominales (sans verbe) ou complexes (avec plusieurs verbes) ?
- Pourquoi l'auteur utilise-t-il des phrases simples, nominales ou complexes ?
- Quels sont les types de phrase utilisés ? (déclarative, interrogative, injonctive, exclamative)
- Pourquoi l'auteur utilise-t-il ces types de phrase ?
- Y a-t-il des connecteurs logiques (mais, ou, donc, or, cependant, en outre, néanmoins, enfin, de surcroît...) ou chronologiques (d'abord, ensuite, puis, finalement, après...) ?
- Pourquoi l'auteur utilise-t-il des connecteurs logiques ou chronologiques ?
- Y a-t-il des modalisateurs ?(un modalisateur est un mot qui exprime la certitude ou l'incertitude :  sans doute, peut-être, certainement, éventuellement, à coup sûr, de toute évidence,
sans aucun doute, douteux, certain, vraisemblable, probable, possible...)

Ce n'est qu'après avoir répondu à toutes ces questions que tu pourras faire émerger des thèmes (que l'on appelle également axes). Parfois, les axes correspondent avec les parties du texte. (par
exemple, un premier axe correspond au premier paragraphe, un deuxième axe au deuxième paragraphe, etc...)
Avec de l'entraînement, tu percevras directement quels sont les axes du texte que tu peux proposer. Mais c'est normal au début d'avoir du mal. C'est une question d'entraînement.

Si tu as besoin que je t'envoie une fiche sur une notion particulière que j'ai évoquée dans les questions que tu dois te poser (par exemple les modalisateurs, la description, l'explication,
l'argumentation, les connecteurs, le point de vue), surtout n'hésite pas à me le demander.
Puis-je savoir quel texte tu dois travailler ?
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



charlie 20/02/2010 13:38


Merci

Bonne fin de vacance


Professeur L 20/02/2010 17:50



A lundi !

Monsieur LANUSSE



charlie 18/02/2010 20:03


 c'est encor moi  je ne comprend pas coment faire mon interview avec philippe grimbert car je ne trouve pas les reponse a mais question sur internette exemple  pourquoi ettes vous
devenue ecrivain je ne trouve pas   et le sautre question  non plus

merci de m'eclairer sur ceci


Professeur L 20/02/2010 11:17



Rebonjour Charlie,

D'après toi, d'après ce que tu as lu dans le livre, pourquoi Philippe Grimbert a-t-il écrit ce livre ? Qu'est-ce que l'écriture de ce livre lui a-t-il apporté ? Pourquoi a-t-il ressenti le besoin
d'écrire ce livre ? Que voulait-il éclairer ?
Que voulait-il faire ? Que voulait-il montrer ? Les réponses aux questions que tu dois écrire ne se trouvent pas forcément sur Internet. Il y a des réponses que toi seul peux trouver uniquement
d'après ta lecture du livre.

Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



charlie 18/02/2010 19:45


 

Critique littéraire Un secret de philippe grimbert


 


Résumé :


 


Philippe petit enfant souffreteux et gringalet . Né après la guerre fils de parent juif , sportif amateur et vendeur dans un magasin de sport il sera mal aimée par ces parent pour cause de ces
multiple problème physique . Vers l'age de 10 ans il commence a s'invente un frère , une peluche qu'il appellera Sim « abréviation du prénom Simon » depuis sa petite enfance il partage
tout avec son amie ,masseuse et qui est elle même aussi une vielle ami de ces parent à 15 ans il commis sont premier acte de violence ceci va être le déclic que cette amie cette masseuse et par
dessus tout cette gardeuse de secret va recevoir pour avouer tout dans les moindre détaille le secret de cette famille qui possèdent un passée monstrueux


Notre avis :


j'espère que ce petit résumée vous donne envi de lire ce roman digne de philippe grimbert , ce roman possède une écriture agréable a lire pour les ados comme pour les plus âgées une aventure
épique dans des temps chaotique des moment de suspense incroyable parmi des dialogue époustouflant


Quelques correction



charlie 18/02/2010 19:39


 

Critique littéraire Un secret de philippe grimbert


 


Résumée:


 


Philippe petit enfant souffreteux et gringalet . Né après la guerre fils de parent juif , sportif amateur et vendeur dans un magasin de sport il sera mal aimée par ces parent pour cause de ces
multiple problème physique . Vers l'age de 10 ans il commence a s'invente un frère , une peluche qu'il appellera sim « abréviation du prénom Simon » depuis sa petite enfance il partage
tout avec son amie ,masseuse et qui est elle même aussi une vielle ami de ces parent a 15 il commis sont premier acte de violence ceci va être le déclique que cette amie cette masseuse et par
dessus tout cette gardeuse de secret va recevoir pour tout dans les moindre détaille avouée le secret de cette famille qui possèdent un passée monstrueux


 


j'espère que ce petit résumée vous donne envi de lire ce roman digne de philippe grimbert , ce roman possède une écriture agréable a lire pour les ado comme pour les plus âgée une aventure épique
dans des temps chaotique des moment de suspense incroyable parmi des dialogue époustouflant


pouver vous me donner votre avis sur ma critique merci



Professeur L 20/02/2010 11:14



Bonjour Charlie,

Il faudrait revoir le résumé. Il y a de nombreux passages confus. Fais des phrases plus courtes. Mets des points.
Le deuxième paragraphe est trop court et pas assez précis. Pour réussir la deuxième partie de la critique, réponds aux questions suivantes :
- que dénonce l'auteur à travers ce livre ?
- en quoi ce livre est-il une autobiographie originale ?
- de quelle pratique thérapeutique l'auteur s'inspire-t-il pour écrire cette autobiographie ?
- l'auteur juge-t-il ses parents ? Pourquoi ?
- que penses-tu de la fin ?

Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



charlie 18/02/2010 17:55


Ok merci  j'ai fait mon dessin  c'est la scene ou  philippe  exprime pour al premiere foi de la violance  dans le "cinema" je pensse que cela exprime un moment de
liberation du bouquin qui est important 

Ps: qui est l'auteur  de ce livre  . moi aussi j'ai lut pendant les vacance bonne

 fin de vacance


Professeur L 18/02/2010 18:01



Oui, c'est une scène intéressante en effet.
Il me tarde de voir ça.

ps : l'auteur de La Quatrième Plaie est Patrick Bard.



charlie nasse 18/02/2010 15:22


Bonjour monsieur je voudrai savoir si  pour  la premiere page    du livret  le dessin  je voudrai le faire a la main mai je ne sai pas bien dessiner  
c'est grave ou pas ?


Professeur L 18/02/2010 16:55



Bonjour Charlie,

Si tu ne sais pas bien dessiner, ce n'est pas grave du tout. Ce n'est pas le réalisme du dessin ou tes compétences en dessin que je vais évaluer. Pour réussir l'illustration de la couverture, il
faut te poser la question suivante : mon dessin exprime-t-il un aspect important du livre à lire ?
Je vais évaluer en revanche la quantité de travail fourni : si le dessin n'est pas génial apparemment, mais s'il exprime un aspect essentiel du roman, et si tu as mis du temps à le faire, alors
tu auras réussi.
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE

PS : j'ai terminé La Frontière de Patrick Bard : c'est absolument génial. Je te rendrai le livre à la rentrée. J'ai aussi profité des vacances pour lire un autre roman du même auteur :
La Quatrième plaie. J'ai adoré. 



Guillaume LANUSSE 04/02/2010 17:46


Et bien sûr vous pouvez m'envoyer vos commentaires composés pour une correction que je vous enverrai sur vos boîtes aux lettres email ! N'oubliez pas de me donner vos emails.
Bon courage,
Bien amicalement,
Guillaume LANUSSE


Chloé et Marie 04/02/2010 10:47


Nous revoilà! Tout d'abord,excusez nous de notre retard.
Nous vous remercions de vos précieux conseils que vous nous avez apportés. Sachez que cela nous est d'une grande aide et que nous suivrons vos conseils à la lettre. Merci d'avoir pris le temps
d'écrire ce long commentaire afin de nous répondre. Lors de notre prochain commentaire composé, nous aurions besoin d' une correction et nous accepterons avec plaisir les fiches de méthodes que
vous nous avez proposées.

Cordialement Chloé et Marie avec l'aide de Dimitri.


Professeur L 04/02/2010 17:28



Bonjour Chloé, Marie et Dimitri,

Cela me fait très plaisir d'avoir à nouveau de vos nouvelles. J'espère que vous allez bien, malgré les quelques difficultés rencontrées, qu'à mon avis vous allez vite surpasser grâce à votre
volonté. J'ai confiance en vous. Vous avez l'intelligence et la sensibilité nécessaires pour réussir. Tout n'est plus qu'une question de travail et de méthode. J'essaierai de vous envoyer les
fiches ce week-end.
Si vous avez besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésitez pas. C'est toujours un plaisir d'aider mes élèves.
A très bientôt,
Bien amicalement,
Guillaume LANUSSE