Les usines par Marina

Publié le par Professeur L

LES USINES

Sous ces machines monstrueuses
Où règnent ces flammes, ces bruits, cette chaleur
Je ne cesse de travailler
Sous cette jungle envahie par le peu de lumière
L'enfer tourne et nous épuise
Nous travaillons dans cette obscurité
Hommes, femmes épuisées, paysans acharnés
La peur et l'ennui nous envahissent
Sur les visages la tristesse se décrit
Nous sommes des insectes
Ainsi travaillant sans cesse
Pensons au paradis et oublions tous ces ennuis !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amaryne 05/10/2011 19:21



Bonjour monsieur,
Vous ne mettez pas les autres poèmes de la 4èmeD ?
Bien amicalment,
Amaryne.  



Professeur L 06/10/2011 11:26



Un peu de patience, ils seront en ligne ce soir.


Bien amicalement,


Monsieur LANUSSE



lucas reynes 29/11/2009 18:23


daccord merci beaucoup mai est-ce que c'est grave si je n'est pas rédiger ma "lettre" pour quelqu'un je ne les destiné a personne est-ce grave ?


Professeur L 29/11/2009 19:12



Je ne vois pas où est la difficulté. Il te suffit de commencer ton texte par : " Cher ami" et le problème est réglé.
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



lucas reynes 29/11/2009 12:46


bonjour monsieur,

j'ai pas compris ce qu'il faut faire pour demain c'est a dire la lettre sur le chataeu de Pierrefonds pouvez-vous m'expliquer svp ?

                     Merci D'avance.


Professeur L 29/11/2009 15:02



Bonjour Lucas,

Pour demain, tu dois écrire une rédaction qui a la forme d'une lettre (à qui tu veux : un ami, une amie, un camarade, un membre de ta famille...). Dans cette lettre, tu dois raconter tout ce que
tu as fait, découvert et appris au château de Pierrefonds. Tu dois donc parler de ce que nous avons fait avec la caméra, des exposés, des films, des salles que nous avons visitées.
Utilise pour t'aider la recherche préalable sur Pierrefonds que nous avons faite ensemble mercredi (séance de préparation à la visite du château de Pierrefonds).
Si tu n'es pas sûr de toi, tu peux m'envoyer ton travail aujourd'hui sous forme de commentaire. Ainsi je te dirai ce qui va ou ce qui ne va pas, afin de l'améliorer ou non, pour que tu sois
certain de la qualité de ton travail.
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



reynes 19/11/2009 20:35


bonsoir monsieur, mais quand vous dites mettre en scène des clips de 5 minutes ont vas faire quoi dans ces clips on va faire style de ce battre ou un trucs dans le genre ? expliquer moi svp


                      Merci.


Professeur L 19/11/2009 21:26



Bonsoir Lucas,

Oui, on va faire un truc dans le genre ! Vous allez imaginer et écrire des dialogues, des scénarios, et on va les jouer et les mettre en scène. Il faudra imaginer des clips qui permettent de
dénoncer les violences conjugales, mais pas forcément en faisant semblant de se battre plus ou moins violemment devant la caméra !
On en reparlera.
A demain,
Bonne soirée,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



reynes 12/11/2009 19:04


bonsoir monsieurs, vous entendé quoi par réaliser des clips sur les droit de femme et la violence conjuguale ? faire des clip c'est à dire ??


Professeur L 12/11/2009 19:15



Bonsoir Lucas,

Cela veut dire que vous allez écrire, jouer et mettre en scène des petits films de 5 minutes environ sur le modèle des publicités que nous avons étudiées en cours dénonçant la violence
conjugale.

Bien amicalement,

Monsieur LANUSSE

PS : N'oublie pas ton travail demain. Je veux la synthèse individuelle que je vous ai rendue aujourd'hui réécrite sans faute.



reynes 10/11/2009 19:46


bonjour msieu jvoulé juste me renseigner svp pourquoi on fait pas le fantastique et jai pas compris pourquoi merci davance bonne soiré


Monsieur LANUSSE 10/11/2009 23:54



Bonsoir Lucas,

On ne fait pas tout de suite le fantastique car je voulais faire une séquence plus originale pour l'instant avec vous, en rapport avec l'exposition Séverine au château de Pierrefonds que nous
allons bientôt visiter. Comme nous allons bientôt le voir, Séverine était en fait une journaliste qui fut également une proche de Jules Vallès, le célèbre écrivain qui a donné son nom au collège.
Cette journaliste, Séverine, de son vrai nom Caroline Rémy, était très engagée en faveur des droits des femmes. Elle fut une des premières intellectuelles à revendiquer l'égalité entre les hommes
et les femmes. Elle a également vivement dénoncé les violences conjugales.
La séquence que nous venons de commencer est originale car elle va mêler l'histoire, l'éducation civique, le français, les arts plastiques, la musique et la SVT.
A la fin de la séquence, on va produire un journal qui rassemblera sous forme d'articles tout ce que nous aurons appris et tout ce que nous aurons fait pendant la séquence. On va également
inviter une association picarde, Paroles de femmes en Picardie (c'est le nom de l'association), qui viendra au collège nous parler de leur combat en faveur des droits des femmes, contre la
violence conjugale notamment.
Si nous travaillons bien, nous pourrons également réaliser des clips en faveur des droits des femmes, pour l'égalité hommes-femmes, et contre la violence conjugale.
Ceci sera un entraînement au film fantastique que nous réaliserons à l'abbaye de Royaumont dans le cadre de la séquence sur le fantastique.
Donc, oui, nous allons faire le fantastique, mais pas tout de suite. Nous ferons le fantastique juste après la séquence : combats des femmes, femmes de combat.
Comme je vous l'avais annoncé en début d'année, nous sommes libres de modifier la progression annuelle. L'ordre des séquences que j'avais donné en début d'année n'est pas définitif. C'était juste
pour vous donner une idée du programme et de ce que nous allons faire cette année.
Rassure-toi, nous aurons l'occasion de travailler longuement sur le fantastique.
Mais notre séquence sur les femmes va nous permettre de faire quelque chose d'original, de nous entraîner pour le fantastique, et d'apprendre des choses totalement nouvelles en français et
vraiment utiles.
Bonne soirée,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE