Chère Mathilde par Kévin

Publié le par Professeur L

Chère Mathilde,

Comment expliquer cet enfer ?
Quels mots pour le décrire ?
Aujourd'hui, il y a cinq heures, les Allemands nous ont bombardés d'obus.
Le champ de bataille est apparu tel un purgatoire. Des tirs d'obus qui saccagent ce paysage déjà triste. Des cadavres d'hommes à chaque mètre. Des cadavres d'animaux encore plus répugnants les uns que les autres.
Une odeur pestilencielle, une odeur abominable s'évade de cette boucherie humaine. Comme si notre malheur n'était point suffisant, la pluie vient se mêler à ce carnage. Avant que cette guerre arrive, j'étais courageux, mais depuis que celle-ci a éclaté, je suis peureux à cause du massacre de mes amis. Ce que je n'oublierai jamais, c'est la mort de millions de personnes, la mort de mes compagnons.

Commenter cet article