Comment raconter par Mathieu

Publié le par Professeur L

Mathilde,

Comment raconter cette vie de purgatoire ?
Il y a des gens qui se battent pour leurs pays. Il y a des morts, des blessés, des gens qui perdent leur vie à combattre, des champs de mine avec plein de cadavres humains qui retombent en poussière, des armes pour se défendre mais qui ne servent qu'à la violence, des tortures, des esclaves, des prisonniers, et le mauvais temps. Il pleut tout le temps. Le ciel pleure. Le soleil ne sort jamais.
J'ai peur.
Peur de me faire tuer pendant la nuit.
Peur de la tuerie qui ne cesse jamais.
Chaque jour, chaque heure, plusieurs meurent au combat à cause de cette guerre qui ne se termine jamais.
On dirait une boucherie humaine. Je vois des amis, des proches, des frères mourir sous les bombardiers. Jamais le repos, on pense à nos femmes et enfants qu'on ne retrouvera peut-être jamais. La vie est très courte quand on est à la guerre. On voit le temps qui ne passe pas vite, on se demande si ça va s'arrêter un jour. Le sang qui part de partout, le sang qui coule dans les veines pendant la guerre, le sang froid de la mort.

Manec
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article