L'enfer des usines par Laure et Manon

Publié le par Professeur L

Au milieu des Enfers,

Entre noirceurs, désespoir,

Pollutions, misères et destructions,

Ces hommes pleurent,

Entassés les uns sur les autres.

 

Tels les ouvrières d'une ruche,

Les ouvriers et leur fardeau,

Travaillent à la chaîne.

 

Dans la lumière du métal en fusion,

A l'intérieur de ces usines de fers,

La chaleur étouffante et brûlante des flammes,

Et cet incessant vrombissement des machines.

 

Les ouvriers travaillent avec ardeur, dans la douleur,

Pour seul et unique compagnon

La désolation...

Commenter cet article

Laure Hamel 19/12/2011 20:33


Rédaction


 


Tout commença quand je me trouvais à une fête foraine. Je faisais le tour des stands quand je vu une étrange machine, grise, verte et
noire. C’était une machine à vœu. Je mis une pièce de 1€ dans cette mystérieuse machine et je fis le vœu de devenir plus grande. Rien ne se passa instantanément. Je secouai la machine de toute
mes forces quand la marionnette s’alluma et dit ces paroles « Votre vœu sera réalisé », et je reçu un ticket avec inscrit « Votre vœu est exaucer ». Au moment où je voulu
partir je découvris que la machine n’étais pas branchée. Un sentiment de doute m’envahit. Mais après tout, elle marchait peut-être à la batterie?! Malgré cette hypothèse, j’avais un quand même
peur…


Le lendemain matin, je me réveillai en me sentant lourde et engourdie… J’allai dans la salle de bain quand je vis dans le miroir un
autre visage que le mien… Je le regardai attentivement et c’est alors que je me rendu compte que cette personne n’était que moi mais avec 20 ans de plus… Mes cheveux avaient poussé d’au moins
10cm, ma poitrine avait triplée de volume (Heureusement! Depuis le temps que j’attendais ça !), mes oreilles et mon nez avait aussi grandit et mes fesses était devenu… bombée! Malgré
quelques avantages de ce nouveau changement, je ne savais comment l’annoncer à ma mère… Elle ne me croira jamais! Justement, j’entendis ma mère m’appelais « Descends, Dépêche toi ! Tu
vas être en retard à l’école! » Je pris une petite voix pour répondre « J’arrive! ». Je pris mon courage à deux et je descendis les escaliers et j’arrivai dans le salon où ma mère
était… Quand j’arrivai ma mère poussa un cri et s’écroula… J’oubliais qu’elle était cardiaque… J’eu tellement peur que je décidai de m’enfuir…


J’errai maintenant dans la rue, seule, dans le froid, la faim et sans but précis, je naviguais dans les rues, désespérée… Puis une
lueur m’apparu, après tout j’avais 33 ans maintenant et je pouvais me trouver du travail! Cela me permettrait de gagner un peu d’argent… et aussi d’être au chaud! Quand j’avais 13 ans, je rêvais
de devenir mannequin… J’étais fine, blonde, les yeux vert et assez jolie… Alors je décidai d’aller à une agence de mannequin pour me présenter…J’eus un entretien d’embauche, on me fit défiler, on
m’essaya des robes de toutes les couleurs… J’étais assez fière de moi et j’attendais le verdict avec impatience! Le directeur me reçu dans son bureau pour m’annoncer que… j’étais prise! Plusieurs
semaines passèrent : Je dormais chez une collègue, qui était aussi devenue ma meilleure amie, je gagnai assez d’argent et j’étais devenu l’une des meilleurs mannequins de l’agence! Pourtant
mon bonheur n’était pas complet… Je n’avais pas revu ma mère depuis longtemps… Je décidai alors de lui écrire une lettre en lui expliquait tout en détails. Elle me répondit à ma plus grande joie
au bout de quelques jours. Elle voulait me rencontrer. Nous fixâmes le rendez-vous. Quand j’arrivais dans le parc où nous avions fixé ce rendez-vous. Nous parlâmes pendant de longues heures, et à
mon émerveillement elle me cru et accepta que je revienne à la maison. Je ne quittai pas mon travail tout de suite et je maintenais toujours des liens avec ma meilleure amie. Un jour, alors que
ma mère alla chercher le courrier, et qu’elle le posa sur la table, je lu prospectus sur une fête foraine! Elle se trouvait non loin de là, dans un petit village à coté! Arrivée sur les
lieux, je fis le tour des étalages et je retrouvai cette fameuse machine... Je remis une pièce de 1€ et fis le vœu d’avoir 13 ans. Je reçu un autre ticket avec inscrit « Votre vœu est
exaucer ». Et le lendemain matin, quand je me réveillai, j’avais retrouvé mes 13 ans, ma mini poitrine, mes petites fesses, mes cheveux plus courts et tout ce qui s’en suit!


 


REDACTION DE JADE LOPARRELLI ET LAURE HAMEL. (Désolée pour le retard!)