La clémentine par Laura et Ariges

Publié le par Professeur L



L'odeur de la clémentine est extraordinaire et délicieuse. Comme une salade de fruits. Ainsi donc le jus de la clémentine est acidulé et un peu sucré. Il ressemble beaucoup à un jet d'eau. La peau de la clémentine est comme une peau de crocodile parce qu'elle est sèche et un peu douce. Sa cousine est la mandarine et sa grande soeur est l'orange. Elle est la plus petite de sa famille. A la fin de la saveur, la clémentine est un peu amère. Avec la clémentine on peut s'adonner à plusieurs plaisirs. Comme une tarte meringuée, pour un dessert très spécial. Quand on enlève la peau de la clémentine, on sent l'odeur parfumée à l'orangeade. La pulpe ressemble à une légère goutte d'eau. La qualité de la clémentine ressemble aussi à une queue de poisson. C'est un fruit délicieux et appétissant. Ce fruit nous fait penser à l'Espagne avec sa couleur et sa fraîcheur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anais alfred 18/02/2010 10:09



excuser moi monsieur j'aimerai savoir si sur la premiere de couverture du livret que l'on doit faire pour le 5 mars il faut ecrire la dimension fantastique ou une des nouvelle du livre ?




Professeur L 18/02/2010 12:27



Bonjour Anaïs,

C'est beaucoup mieux.

Il faut écrire La dimension fantastique pour la première de couverture. Mais rien ne t'empêche d'illustrer la couverture en t'inspirant seulement d'une des nouvelles que tu as lue.
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



anais alfred 17/02/2010 12:05


bonjour monsieur ,

J'aimerai savoir si sur la premiere de couverture du petit livret que l'on doit faire pour le 5 mars il fo mettre comme titre la dimension fantastique ou alor une des nouvelles du livre

Merci d'avance

Anais 4eme E


Professeur L 17/02/2010 14:04



Bonjour Anaïs,

Je veux bien répondre à ta question, mais dans ce cas tu as intérêt à corriger des fautes tout à fait inadmissibles. Tu t'adresses à un professeur de français, pas un ami sur msn.

Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



anais alfred 07/02/2010 09:26


merci monsieur


Professeur L 07/02/2010 12:28



De rien !
Bonne lecture !



anais alfred 06/02/2010 09:46


Bonjour monsieur ,

Pouvez vous me redonner les reference du livre que nous devons acheter car je ne l'ai pas noter !

merci davance


Professeur L 06/02/2010 11:32



Bonjour Anaïs,

Voici la référence exacte du livre que vous devez acheter, lire, et à partir duquel vous devez faire une fiche de lecture :
La dimension fantastique, nouvelles présentées par Barbara Sadoul, chez Librio (2 euros)

Bonnes vacances et bonne lecture,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



Maletras Anaïs 02/02/2010 23:04


Oui ben tampis.. J'aurais voilà la note je suis hors sujet !
J'ai fait une rédaction comme sa moi je croyais que c'etait un sujet que vous nous aviez donner comme sa .. C'est India qui m'as dit que sa avait un rapport avec le film. Et j'etais pas sur .. Bon
ben tampis je vous rendrais ce que j'ai marquer completement hors sujet ! Mais bon c'est pas grave.

A demain & merci & Bonne soirée


Professeur L 02/02/2010 23:24


Il me semblait avoir été pourtant très clair en cours. Ce n'est pas la veille, au dernier moment, qu'il faut se rendre compte de ce genre de méprise !
Cela dit, en ayant recopié le sujet, je me demande comment tu as pu faire un hors-sujet. Je jugerai sur pièce.
Bonne soirée,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE


Maletras Anaïs 02/02/2010 22:48


Re Bonsoir Monsieur j'espere que vous etes encor la car j'ai un énorme soucis ..

Est-ce que la rédaction elle est en rapport avec le film persepolis ?

Merci & Bonne soirée


Professeur L 02/02/2010 23:00



Oui, bien sûr ! Cela dit, tu n’es pas obligée de créer des personnages fidèles au film. Persépolis n’est qu’un point de départ, une source possible mais pas obligatoire d’inspiration. Ce qui
m’intéresse, c’est que vous écriviez un dialogue dans  lequel Marji et ses parents se confrontent. D’un côté Marji veut quitter l’Autriche pour revenir en Iran. De l’autre, les
parents souhaitent que Marji reste en Autriche. A toi de trouver des arguments dans les deux camps, des deux côtés, pour nourrir ton dialogue. Et pour les arguments, tu peux t’inspirer de ce que
nous savons notamment sur l’Iran dans le film Persépolis.


Bon courage,


Bien amicalement,


Monsieur LANUSSE



Maletras Anaïs 02/02/2010 21:38


Ok Merci je ferais gaffe aux accord mais bon pas sur que j'y arrive. Je verrais bien & surtout si j'ai encor du temps car sa fait assez longtemp que je suis dessus ^^

Merci & Bonne soirée


Professeur L 02/02/2010 21:43



Pour les verbes qui se terminent avec le son "é", pour savoir comment tu dois écrire la terminaison (é ou er) n'oublie pas de faire le test qui consiste à remplacer le verbe en "é" par un verbe
du 2e ou du 3e groupe.
Exemple :
pour terminer : je mets er car si j'avais changé par un verbe du 3e groupe, cela aurait donné : pour prendre. C'est à l'infinitif donc je mets er à terminer.
J'ai travaillé : je mets é car si j'avais changé travaillé par un verbe du 3e groupe, cela aurait donné : j'ai pris. C'est un participe passé, donc je mets é.
Bon courage,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



Cécile 26/11/2009 20:31


bonsoir monsieur c cécile de la 4èmeE jvous passe le devoir ke je doit faire pour demain.


 

Séance 2: Lundi 21 septembre 2009.


Support: "Les usines", Les Villes tentaculaires,Émile Verhaeren.


Objectif: Comprendre l'entrée du poète dans la ville industrielle et reconnaître la musicalité.


 


Ce texte est un poème. Les vers sont irréguliers. Ils n'ont pas le même nombre de syllabes. La poète utilise des rimes
suivies:"verre/prisonnière"(v-1-2).Émile Verbalement fait des allitérations:"sous" et "scintille"( allitération en "s") cela donne un effet réel.


On a l'impression de voir jaillis la lumière.


L'allitération en "m" au vers 3("Des mâchoires d'acier mordent et fument")semble reproduire le côté monstrueux.


Pour cela l'auteur utilise des métaphores:"mâchoires d'acier","mordent","qu'on dompte".Émile Verhaeren utilise des
énumérations:"Voici les docks, les ports, les ponts et les phares","et des cuves et des forges et des cuisines".


Les énumération traduisent la fascination des poète pour les machines et le monde industriel en général.


L'écrivain fait ici une description à partir des sens de la vue, de l'ouïe et du toucher.


« Les doigts(...)tissent des draps », « à bruits menus », « folles de
tintamarres », « s'illuminent les fontes », « meutes de feu et de lueurs grandies », « et plus lointains encore des toits d'autre usine »,le
rythme ternaire reproduit le rythme des machine



séverine 22/11/2009 19:21


merci monsieur pour ma note bonsoir et a demain .


Professeur L 22/11/2009 19:54



Bonsoir Séverine,

J'espère que tu as des questions pour la représentante de l'association Paroles de Femmes en Picardie qui viendra demain dans notre cours.
Bonne soirée,
A demain,
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE



Séverine 18/11/2009 20:02


Bonsoir Monsieur , c'est moi séverine BUCAMP de la 4émeE je vais vous passer ma synthèse qui doit être rendu pour le 27novembre novembre

 

Séquence 2: COMBATS DES FEMMES


FEMMES DE COMBAT .


 


 


Séance 1: Lundi 9 novembre 2009.


Supports: Clip vidéos dénonçant la violence conjugale.


Objectifs: Comprendre l'humour noir,le point de vue,le point de vue externe.


 


Dans le premier clip,Anne LEROY parle de la violence qu'elle subit tous les jours de son mari.


Au début,on voit un paysage: la mer.


On pense qu'elle est en vacances.


Maintenant elle est heureuse et soulagé,car elle est apparement libérée de l'emprise de son mari.


Puis on voit sa tombe et on réalise et comprend très vite qu'elle est morte.


Le spectateur est choqué et surpris,car cette fin est inattendue.


On ne s'attendait pas à ce que la narratrice soit morte.


On est dans le point de vue de la narratrice et protagoniste: c'est donc le point de vue interne.


 


Dans ce clip,nous rions de quelque chose de triste: c'est de l'humour noir.


 


Dans le deuxième clip, un homme essaie d'allumer la télévision avec une télécommande mais celle-ci ne fonctionne plus.


Il a donc envie de se défouler sur sa femme donc il lui reproche de ne pas avoir acheté de piles,ce qui est un prétexte pour battre sa
femme.


Apparaît à l'écran la phrase suivante:"Quand tu bats ta femme tu crois que t'es un homme?".


Il apparaît ensuite un singe.


Il essaie d'allumer la télévision avec la télécommande.


Il constate que la télécommande ne fonctionne pas.


Il se lève et appuie sur le bouton de l'appareil.


La télévision s'allume.


Cette scène prouve que l'homme est ici plus bête que le singe.


En bas de l'écran apparaît une phrase:"Même les grands singes ne battent pas leurs femelles".


Cette phrase est du primatologue (spécialiste qui suit de très près les singes) Pierre THIVILLION.


Finalement,ce clip est une comparaison entre le singe et l'homme qui bat sa femme est inférieur au singe.


Le point de vue adopté est externe: le primatologue ne fait pas partie de l'histoire.


Il n'apparaît pas dans le clip.


Il est extérieur a l'histoire.


 


Dans le dernier clip, on est dans la peau du mari bourreau.


On apprend que le mari bat sa femme car il pense qu'elle lui appartient.



Professeur L 19/11/2009 21:24



Merci Séverine pour ce travail.
Quelques erreurs cependant :
1) C'est Annie qui est soulagée : donc e à la fin de soulagée.
2) Tu as oublié 2 m à apparemment.
3) Tu sembles avoir oublié le début d'une phrase : " Ce clip est une comparaison entre le singe et l'homme. L'homme qui bat sa femme est inférieur au singe."
4) Tu as oublié l'accent sur le a dans la phrase : "Il est extérieur à l'histoire."

Tu as donc 17 sur 20.
Bien amicalement,
Monsieur LANUSSE