Les flammes de l'enfer par Camille et Floriane

Publié le par Professeur L

Dans une usine de fer,

C'est un vrai enfer dès le matin,

Une foule infernale dompte les flammes,

Nos âmes consumées d'une douleur insoutenable.

 

Les portes closes nous enferment

Dans une insoutenable chaleur qui nous rend malades

Une douleur poignante et assommante nous frappe

 

Des yeux noirs

Nous regardent et nous découragent

Dans notre travail

Ce sont des diables

 

Ce soir dans nos cauchemars

C'est la guerre

Avec Cerbère.

 

La colère nous gagne

Car dans nos rêves

Les machines vrombissent et crépitent toujours.

Commenter cet article