Ouvrier par Justine et Amélie

Publié le par Professeur L

Ouvrier du jour et de la nuit

La fumée hante nos poumons

Les flammes de l'enfer

Asphyxient mon atmosphère

Je m'acharne tel un animal

Qui se débat avec tant de mal

Je tape, je casse, je broie

Le métal qui devient fin comme un pétale

Je regarde autour de moi

Et ce que je vois

Ce sont des chiens aux abois

La chaleur et la noirceur me font peur

Je vois des gens autour de moi

Qui dansent

Une danse infernale 

Sur un poids pesant.

Commenter cet article