Par où commencer par Marion et Eva

Publié le par Professeur L

Ma chère Mathilde,

Par où commencer ? Comment te montrer ma souffrance ? Ma vie est devenue un enfer. Je marche dans la boue du matin au soir. Mon corps se décompose comme tous ces millions de cadavres échoués. Le fracas des armes et les cris d'horreur m'empêchent tout repos, je suis exténué. Je n'ai pas la force de continuer mais forcé par les officiers, je ne peux m'arrêter.
Seul, je continue mon combat.
Seul, je pense à toi.
Seul, je marche pas à pas.
Ici, tout est plus sombre, je me rappelle encore du soleil réchauffant nos corps.
J'ai mauvaise conscience de tuer tous ces gens considérés comme des rats à exterminer.
Une odeur nauséabonde est présente à chaque instant. C'est celle de la mort, de toutes ces âmes transies qui pourrissent et moisissent.
Voilà déjà quatre mois que je subis cet enfer, que je suffoque en respirant cet air toxique. Je pense tous les jours très fort à toi. Tu es celle qui me permet de vivre.

Manec

Commenter cet article