Poème en prose sur la clémentine par Alexandre et Kévin C.

Publié le par Professeur L



Devant nous, nous avons une clémentine, orange, belle et juteuse. Elle ressemble à une orange. Sur la peau de la clémentine, il y a des cratères comme sur la lune. Elle ressemble à la terre et tout en haut, c'est le pôle Nord et en bas, c'et le pôle Sud.
Tous les cratères se regroupent. On dirait le Massif Central. A  l'intérieur de la peau, ça ressemble à des veines, des artères et au centre, on dirait le coeur de la clémentine.
Sa pulpe est juteuse.
A l'intérieur du morceau de la clémentine, quand on croque le morceau, ça fait comme une explosion de saveurs, de goûts comme un big bang.
Quand on mange un quartier on dirait qu'on mange une crevette.
Dans la peau on dirait qu'il y a une pieuvre.
La peau est un univers marin.
L'univers marin doit appartenir à la pieuvre et à la crevette.
Le jus de la clémentine ressemble à du sirop. L'intérieur du quartier ressemble à des pattes de crevettes. Sa couleur est comme le soleil, car la clémentine a une couleur éblouissante.
Son jus est acide comme le citron. C'est comme un coup de poing qui redonne du punch.
Le jus du nectar est sucré comme un bonbon.
Quand la clémentine éclate dans la bouche, on dirait une météorite qui s'écrase.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article