Princesse Mononoké

Publié le

SEQUENCE 2 : PRINCESSE MONONOKE

 

Introduction : Qu'est-ce qu'un héros ?

 

-      quelqu'un qui sauve des vies

-      quelqu'un qui a des super pouvoirs : Superman, Spiderman

-      quelqu'un qui a quelque chose d'exceptionnel, qui est très différent des autres : Ulysse

-      quelqu'un qui est courageux

-      quelqu'un qui a de l'enthousiasme

-      quelqu'un qui est capable de survivre à de grands obstacles, à des cataclysmes

-      quelqu'un qui est du côté du Bien

-      quelqu'un qui fait l'expérience du Mal

 

Séance 1

Support : Princesse Mononoké de Myazaki

Objectif : comprendre la situation initiale

 

Époque : au Moyen-Age

 

Le lieu et le décor : au Japon, au milieu d'une forêt. Montagne, forêt, prairie et village du clan Emishi. Dans une hutte.

 

Les personnages : le protagoniste est Ashitaka. Ashitaka est prince du clan  Emishi. Il est destiné à gouverner le clan. L'ancien, la chamane. La chamane est à la fois une doctoresse, une voyante et elle a le don et le droit de communiquer avec les esprits. Les villageois, la sœur d'Ashitaka, le démon et Yakuru, la monture du prince.

 

Les actions : Ashitaka combat le démon après lui avoir parlé avec diplomatie, puis il doit quitter son village pour trouver l'origine du mal et essayer de sauver sa vie et celle de son village.

 

La morale ou le message : Ashitaka pourra réussir sa mission à condition de « porter sur le monde un regard sans haine ».

 

Les couleurs : des couleurs froides et sombres (le vert de la forêt qui montre une place prépondérante de la nature dans le film, la nature est un personnage important du film). Couleur chaude (le rouge) qui indique la violence, le sang des combats.

 

La lumière : c'est sombre, ce qui produit de la peur.

 

La musique : musique épique qui accompagne les combats.

 

 

Support : Princesse Mononoké, images de Fort Appache de John Ford, de Pale Rider de Clint Eastwood et peintures de Caspar David Friedrich

 

Objectif : comprendre la place de la nature dans le film Princesse Mononoké

 

 

 

Miyasaki s'est inspiré de trois éléments pour créer les images de la nature :

 

1.   La nature japonaise elle-même, la forêt de Yakushima. Il montre ainsi que l'homme est une infime partie de la nature. On le voit dans les plans panoramiques.

 

2.   Les westerns (le cowboy solitaire sur sa monture dans la nature sauvage) et les films de samouraïs de Kurosawa (Les Sept Samouraïs).

 

3.   La peinture romantique allemande de Caspar David Friedrich (la brume, l'omniprésence du vert, du bleu, de la montagne) qui donne une image mystérieuse de la nature.

 

 

Séance 2 : mercredi 17 novembre 2010

 

Objectif : caractériser Dame Eboshi, Princesse Mononoké et Ashitaka

 

 

 

Dame Eboshi est une femme orgueilleuse et arrogante vis-à-vis de la nature. Elle a besoin de la tête du Dieu-Cerf pour guérir les lépreux. Elle pense ainsi rendre forme véritablement humaine à Princesse Mononoké. En détruisant la nature, elle pense pouvoir apporter la paix et le bonheur aux êtres humains. Elle est donc aussi généreuse et accueillante pour les lépreux et les anciennes prostituées à qui elle donne un métier, un logement et la liberté.

 

Les femmes sont le moteur et la direction des forges.

 

Princesse Mononoké est une fille courageuse qui vit avec les loups. C'est une enfant sauvage, élevée par les loups. Elle est hantée par la vengeance pour sauvegarder la forêt. Elle veut tuer Dame Eboshi. Elle est inconsciente et imprudente.

 

Ashitaka est diplomate. Il n'est ni pour Princesse Mononoké, ni pour Dame Eboshi. Il refuse que la nature et les humains se fassent la guerre. Il veut l'harmonie entre l'esprit de la forêt et l'humanité.



 

Séance 3 : Jeudi 18 novembre 2010

 

Support : Lancelot du Lac de Chrétien de Troyes

 

Objectif : comprendre qu'Ashitaka est un personnage universel (archétype)

 

 

 

Miyasaki s'est inspiré des chevaliers du Moyen-Age pour créer son personnage Ashitaka. En effet, comme on peut le lire dans le texte de Chrétien de Troyes, Ashitaka a les mêmes qualités et les mêmes devoirs qu'un chevalier français du Moyen-Age : preux (vaillant, courageux), capable de défendre les plus faibles, il doit faire preuve de compassion. Comme dans le poème de Kipling qui s'intitule Si tu veux être un homme, il doit trouver le juste milieu et il doit combattre sans haine.

 

 

Séance 4 : Lundi 22 novembre 2010

 

Objectif : écrire une critique cinématographique du film Princesse Mononoké

 

 

        Princesse Mononoké est un film d'animation japonais réalisé par Hayao Miyazaki. Ce manga est un film épique. C'est une histoire pleine d'aventures, de rebondissements, d'actions, d'émotions et d'amitié. L'histoire se passe pendant un Moyen-Age mythique ou légendaire, dans lequel les animaux étaient des dieux qui pouvaient communiquer avec les êtres humains, au Japon.

 

        Le héros s'appelle Ashitaka. Il est le prince d'un clan que tout le monde croyait anéanti par l'Empereur, les Emishi. Ce clan fut attaqué par un démon. Ashitaka fit preuve de diplomatie en négociant pour obtenir une reddition du sanglier démoniaque, en vain. Contraint de le tuer, le prince fut blessé et contaminé par le Mal. Sur les conseils de la chamane, il dut quitter son village natal pour trouver la raison du mal, protéger son clan des démons, et, peut-être, guérir, s'il est capable de porter sur le monde un regard sans haine. Ashitaka rencontre alors Dame Eboshi et Princesse Mononoké au cours de son périple. Dame Eboshi est une femme qui dirige les forges pour transformer le minerai extrait de la forêt en fer, et construire des armes à feu. Elle a des qualités et des défauts. Elle éprouve de la compassion pour les lépreux et les femmes des maisons de passe qu'elle recueille au sein de ses forges. Et elle cherche à tuer le Dieu Cerf afin de récupérer sa tête et soigner ses lépreux. C'est pourquoi elle souhaite aussi anéantir la forêt pour maîtriser la nature. Elle pense que les hommes vivront heureux quand les animaux divins auront disparu.

 

Princesse Mononoké, de son vrai nom San, est l'antithèse (l'opposé) de Dame Eboshi.

Elle a été abandonnée à sa naissance et recueillie par les loups. C'est une enfant sauvage comme Mowgli dans Le Livre de la jungle de Kipling. Contrairement à Dame Eboshi, Princesse Mononoké veut anéantir les humains car ils veulent détruire la nature qu'elle protège.

 

Face à ce combat entre la forêt et les forges, entre San et Dame Eboshi, Ashitaka veut protéger les deux : la forêt et les humains. Il veut que tout le monde vive en harmonie. Il est contre le désir de vengeance qui animent les humains belliqueux.

 

Il faut aller voir ce film car il est un éloge du féminisme. Il dénonce la bêtise du manichéisme (l'idée puérile selon laquelle il y aurait d'un côté les méchants et de l'autre les gentils) et il défend la nécessité de mettre en place le développement durable qui permet de respecter la nature tout en favorisant le progrès humain. Enfin, ce film est très séduisant car son graphisme est très travaillé. C'est une véritable œuvre d'art.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article