Le Voyageur au-dessus d'une mer de nuages par Maximilien et Clément

Publié le par Professeur L

Je me trouve seul au milieu d'un paysage aussi lumineux que sombre. Si le mot stupéfaction décrit ce que l'on peut ressentir quand on est plongé dans un paysage aussi merveilleux, tellement magique qu'on ne peut le décrire, alors je suis stupéfait devant tant de beauté. Je ressens de la peur et à la fois cette impression de dominer un monde immense alors que je ne suis que poussière.

Je rêve de m'envoler, de m'évader dans des cieux éternels. Je vois les rochers, lesm ontagnes abruptes et un horizon en contemplant le ciel, ami des nuages, ennemi de la terre. Je suis si haut, si seul dans un monde sans civilisation. Je suis si haut, si grand et si petit à la fois que lesn uages peuvenet m'emporter.

Je suis émerveillé devant un tel paysage, soulevé par les nuages. Tnat de couleurs froides, le gris, le blanc, le noir, font briller mon regard. J'ai l'impression que tout l'amour de Dieu se porte sur ces montagnes qui me tendent la main.

Commenter cet article

Alexandre Callea et Mathis Lucet 11/12/2012 12:14


La Clémentine

Ce petit fruit d'été grâce à sa couleur orangée est semblable au soleil doré. Ses feuilles vertes ressemblent aux feuilles des palmiers de Sicile. Au touché, cela ressemble à une peau de
crocodile ou  à une météorite noire. Sa peau granuleuse et son odeur me rappellent l'île Maurice, sa tige ressemble à une fleur au parfum sublime. Ce fruit, dès l'ouverture ressemble à une
balle de basket ou de tennis miniature. Sur sa surface, on trouve des poils et des fibres blancs. Quand nous décollons le quartier orangé, cela nous fais penser à une forme lunaire. Quand on le
pivote, on peut le comparer à un sourire
 mélodieux. Sa pulpe, si on la prend individuellement, cela ressemble à une larme argentée. Son jus est sublime, aussi bon que tous les jus de tous les fruits réunis. Ses quartiers doux
comme de la soie ressemblent à des motos ou à des bateaux voyager à travers les pays tropicaux. Sa peau vue de l'intérieur est semblable à du calcaire rocheux. Si l'on enlève la peau du quartier,
cela ressemble à des  dents blanches comme le diamant. Sa dégustation nous transporte dans les Caraîbes sur ses plages de sables fin et blanc, son ciel est aussi bleu que l'océan. Nous
dégustons la clémentine avec énormément de plaisir!