L'usine maudite par Anthony et Antoine

Publié le par Professeur L

Encore une journée en enfer

A force de forger le fer

Oppressés, opprimés,

Dans l'usine et sa fumée

Nous sommes tous entassés

Comme des esclaves enchaînés.

 

La fumée commence à m'étouffer

Mes mains se sont écorchées

Je ne peux pas être blessé

Pour ne pas courir le risque d'être viré

 

Aujourd'hui, quelqu'un est mort

Le patron n'a pas de remord

Il nous force à travailler

Pour ne presque rien gagner

 

Forger l'argent, l'or, le bronze et le fer

ça, nous savons le faire

Comme des robots programmés,

Nous travaillons toute la journée

 

Depuis que je travaille à l'usine,

Je me transforme en machine.

Commenter cet article