Mon enfer d'usine par Hugo et Maxime

Publié le par Professeur L

Ici, sous de grands toits sombres,

Éclairés avec la lueur du feu,

Sombres sont cet enfer et cette chaleur.

En travaillant douze heures par jour,

Pour gagner un morceau de pain et un peu de café

C'est le seul travail que j'ai trouvé

Tous entassés, regroupés, serrés,

Dans le bruit assourdissant des marteaux

Nous mangeons.

 

Nous sommes comme des esclaves, comme des bêtes

Nous arrivons à peine à respirer

Et cette fumée meurtrière

C'est l'enfer...juste l'enfer.

 

C'est comme un film d'épouvante qui ne s'arrête jamais.

 

Je travaille depuis si longtemps,

Depuis mes huit ans !

 

Sales,

Sans hygiène,

Suants,

Puants,

Nous sommes comme des animaux

On ne nous fait pas de cadeaux

Nous souffrons de mille maux

C'est la révolution industrielle.

Commenter cet article