Le pain de Francis Ponge par Chéhérazade et Mathilde

Publié le par Professeur L

Le texet est un poème en prose car des sons se répètent (les sons [s] et [f]), et il y a des périphrases : "ce lâche et froid sous-sol". Cette expression désigne ici la mie du pain. L'auteur fait une description du pain comme "la surface du pain est merveilleuse". Il compare le four au soleil, la formation du pain à la formation de la planète. L'auteur utilise le présent de description : "rétrécissent", "détachent". Il emploie des adjectifs qualificatifs : "merveilleuses", "panoramique", "siamoises". L'auteur évoque le découpage du pain et sa consommation. Le pain est comparé à la planète, car il prouve que la croûte terrestre et la croûte du pain sont identiques, comme le relief, les montagnes. La mie est quant à elle comparée à un "tissu, des éponges, des soeurs siamoises" qui se détachent lors du découpage du pain.

En lisant ce texte, on ressent l'envie de manger ce pain, car la description de l'auteur exprime la gourmandise. Le texte est intéressant car il indique qu'il faut manger le pain, au lieu de le respecter comme le symbole du Christ uniquement.

Commenter cet article