Armé d'un glaive par Sophia

Publié le par Professeur L

Armé d'un glaive, je tranchais le corps de cet homme, à terre. L'odeur du sang et les encouragements de mon commandant avaient suscité ma folie sanglante. Ce sont ces petits détails qui me motivèrent pour tuer, tuer des triumvirs. Le commandant se tenait dans un cercle d'eau, désignant fièrement une tête décapitée. Mais je n'y fis guère attention.

Les cris, ils étaient couverts par les rires machiavéliques de ce despote. Cela me ramena à la raison. Terrifié, ma main trembla et fit tomber le glaive. Je regardai derrière moi. C'était la culpabilité qui s'empara alors de mon esprit. Des corps, par milliers, jonchaient le sol, au pied du temple.

J'étais dévasté. Dévasté par ce que j'avais accompli. Ma victime, au pied de la statue, me demanda grâce d'une voix fluette. Cela aurait pu être le moment propice pour l'achever. J'en tressaillis d'effroi. Je ne voulais pas assister à son funeste destin. L'action autour de nous se fit de plus en plus forte.

Attristé, je saisis mon glaive et l'arrachai à la vie. Si ce n'était pas moi, cela aurait été mes camarades qui l'auraient fait.

Cet endroit que je convoitais tant, à présent, il me repoussait. Bien plus que l'odeur des cadavres.

Je me retournai puis voyais au loin mon cynique commandant, qui avait réveillé son instinct de tueur. Ce souvenir me portera certainement préjudice et me poursuivra jusqu'à la fin.

Commenter cet article